Thierno Doura Baldé (conseiller spécial du président) : « Perdre Ziguinchor ne signifie point que la majorité BBY a perdu la Casamance »


Pour Thierno Doura Baldé, le conseiller spécial du président Macky Sall, les analystes politiques doivent faire la part des choses entre perdre le Ziguinchor et perdre la Casamance. Car pour le politique, la Casamance englobe en son sein les départements de Ziguinchor et les six départements des régions de Sédhiou et Kolda. Partant de ce constat, Thierno Doura Baldé reste convaincu que la coalition de la majorité garde toujours sa légitimité populaire en Casamance.
 
« Ziguinchor c'est une partie intégrante de la Casamance, au même titre que Sédhiou et Kolda. La Casamance c'est de Gouloumbou à l'Est, à Diogué à l’Ouest à la façade de l'Atlantique. Et nul ne peut parler de la Casamance autant sur le plan électoral que sur le plan socioculturel sans avoir la maîtrise parfaite de ses contours géographiques. Malheureusement, c'est à cet exercice périlleux que s'adonnent certains pseudos spécialistes. C’est dire que la Casamance en plus d'être un terroir du Sénégal, c'est aussi le Sénégal en miniature. Donc cosmopolite et varié. Parlant de ces élections locales et départementales, la mouvance présidentielle a certes perdu une ville symbolique qui est Ziguinchor. Mais jamais la Casamance et encore moins la légitimité populaire ou le bastion électoral qu'elle a toujours constitué depuis 2012 », a souligné Thierno Doura Baldé.
 
Par ailleurs, le conseiller spécial du président demeure et reste convaincu que la majorité présidentielle garde intacte son hégémonie en Casamance. « Focaliser l'analyse sur la ville de Ziguinchor et occulter la mainmise de l'APR et de BBY sur Sédhiou et la région de Kolda est plus que biaiser les analyses. D’autant plus que six départements sur les neufs, (les trois départements de Kolda et les trois départements de Sédhiou), restent encore entre les mains de la coalition BBY, contre les trois départements de Ziguinchor. Vu toutes ses considérations, l’on peut affirmer que la Casamance n’a pas échappé à la majorité présidentielle comme le prédisent certains », rassure t-il...
Vendredi 28 Janvier 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :