Entraînement à huis clos : Surnombre sur les côtés, pressing et contre-pressing au menu des Lions…

En conférence de presse, le sélectionneur sénégalais n'a pas fait de mystère quant à son désir de remporter le match retour des barrages du Mondial 2022 contre l'Egypte, mardi. Mais, Aliou Cissé se cache pour ne pas qu'on découvre les détails du système, qu'il mettrait en place pour remonter le but de retard sur les Pharaons (1-0, à l'aller).


Les entraînements à huis clos de ce weekend sur la pelouse du Stade Me Abdoulaye Wade ont été l'occasion de tester le onze de départ, à travers « une mise en place interrompue à plusieurs reprises », nous apprend-on.

Ce dimanche, l'équipe du Sénégal a suivi un nouvel entraînement à l’abri des regards, dont il est ressorti un « travail de coordination des déplacements pour un pressing haut ».

Avec une très grande intensité, il a été demandé à tous de jouer en contre-pressing, qui permet de récupérer très vite le ballon. Tout au plus, on avance avec des interprétations et des observations de certains qui ont vu Bamba Dieng et Famara Diédhiou être testés ensemble sur le front de l’attaque. Gana Guèye et Nampalys Mendy, en essuie-glace, vont devoir se jeter sur chaque ballon et aborder chaque duel avec la bave aux lèvres.

Nul doute que les hommes de Aliou Cissé tenteront de jouer encore plus haut, mieux, avec plus d'ambition de marquer des buts. Il s’agira de densifier l'attaque et de plus créer le surnombre sur les côtés pour déséquilibrer le bloc défensif bas de l’adversaire. D’autant qu’il reste 90 minutes (au moins) à jouer au Stade Me Abdoulaye Wade, et le Sénégal aura un but de retard. 
Dimanche 27 Mars 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :