Zone de libre-échange continentale africaine : « Le Sénégal a plus à y gagner qu’à perdre! »


La Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) est un projet phare pour booster les échanges entre les pays africains. Elle vise à long terme, à contribuer à une transformation structurelle des 54 pays signataires, en stimulant le commerce intra-africain, qui est actuellement évalué à 16 %.

Pour ce faire, le Ministère du Commerce, de la Consommation et des Petites et Moyennes Entreprises organise les 20 et 21 octobre à Dakar des consultations nationales sur la Zone de libre-échange continentale africaine qui impliquent les Secteurs publics et privés et la Société civile. En effet, les travaux de la seconde phase sur les négociations de la mise en œuvre de la ZLECAf ont été lancés afin d’élaborer les protocoles sur les investissements, la politique de concurrence, les droits de propriété intellectuelle, le commerce numérique et l’intégration des femmes et des jeunes dans le commerce. Ainsi, cette consultation va permettre aux autorités chargées des négociations de la ZLECAf de recueillir les avis, les propositions et les positions du secteur privé national sur ces questions en suspens mentionnées ci-dessus. 

Pour rappel, le processus de négociation de la ZLECAF a été lancé en juin 2015 à Johannesburg lors de la 25ème session ordinaire de la Conférence de l'Union africaine. Et en quelques années, les négociateurs sont déjà parvenus à un accord impressionnant de 87,8 % sur les règles d'origine. Ainsi, une réunion du Conseil des ministres est prévue du 25 au 28 octobre 2022 pour adopter les sujets en suspens et qui sortent des consultations qui se tiennent dans les différents pays (44) qui ont ratifié le protocole d’accord de la ZLECAF.
Jeudi 20 Octobre 2022



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :