« S’il y’a rupture de confiance, pourquoi alors dialoguer…? » (Sokhna Dieng Mbacké, députée)


Examinant le projet de loi portant code électoral, les parlementaires sont à couteaux tirés ce matin sur certaines dispositions qui font partie de la loi. Certains parlementaires veulent suspendre les débats pour aller vers des consensus tandis que d’autres, soutiennent le contraire.

Pour l’opposition, le président de la République a rompu les liens du dialogue et ouvre en même temps les portes de la confrontation. C'est donc pourquoi, selon la parlementaire du PVD, « si les liens du dialogue sont rompus, il n’y a plus raison de continuer… »
Lundi 12 Juillet 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :