Mort de Yacine Sané : l’appel du cœur pour un renforcement conséquent de la sécurité dans Diamaguène-Sicap Mbao et environs d’un citoyen

Yacine Sané a été tuée avant-hier alors qu’elle se rendait à son lieu de travail dans la banlieue Dakaroise, plus précisément à Diamaguène. Loin d’être un cas isolé, l'insécurité est un réel problème dans cette commune. Aussi Bassirou Diop Mbawor, un citoyen de la localité de lancer l’alerte.


« L’insécurité grandissante et chronique, au sein des différentes localités du Sénégal en général et de celles de notre commune ici à Diamaguéne-Sicap Mbao, a fini par installer un état de panique collective compromettant par la même occasion la quiétude de nombreux habitants de notre dite localité.
 
Une telle recrudescence devrait, à notre avis, interpeller au plus haut niveau l'Etat, garant de la libre circulation et de la sécurité des populations où qu'elles puisent se trouver sur toute l'étendue du territoire.
 
Cette responsabilité incombe aussi à nos autorités locales et force est de constater que malgré les nombreuses alertes faites à l'endroit de ces dites autorités, rien de positif n'a été fait en ce sens. D'où notre profond écœurement suite à l'assassinat d'une de nos sœurs qui répondait au nom de Yacine Sané alors qu'elle s'acheminait tranquillement vers son lieu de travail.
 
Devant la bassesse d'un tel crime, nous tenons à nous insurger contre cette inertie de l'Etat, de nos autorités municipales tout en exigeant de leur part une meilleure prise en charge de nos besoins et inquiétudes à savoir un éclairage immédiat des ponts et passerelles de la commune surtout pour le pont de Taïf et la passerelle du quartier Abdou Ndiaye, un renforcement conséquent de la sécurité dans Diamaguéne-Sicap Mbao et environs, une meilleure politique éducative facilitant l'insertion sociale et professionnelle de la plupart des jeunes de la localité qui ne cessent de s'adonner à la consommation de drogue et au banditisme causés par le chômage, la promiscuité et la pauvreté qui sévissent dans cette commune.
 
Il est grand temps que cela cesse et nous espérons que de telles choses ne se produiront plus car trop c'est trop.
 
Nos sincères condoléances aux familles de toutes ces personnes qui ont eu à nous quitter dans des circonstances aussi regrettables et puisse le Bon Dieu, dans son infinie bonté, vous accorder le repos éternel. »
Vendredi 25 Octobre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :