Mairie de Mbour : Les 13 partis et mouvements alliés de la grande majorité présidentielle plébiscitent la candidature de Saliou Samb.


Pour les prochaines élections municipales prévues en janvier 2022, il faudra compter sur la candidature de Saliou Samb pour défendre les couleurs de la mouvance présidentielle. C’est en tout cas, la volonté exprimée ce samedi, par les représentants des treize (13) partis et mouvements alliés de la grande majorité présidentielle. Il s’agit, de l’Alliance pour les Forces de Progrès (Afp) ; l’Union Centriste du Sénégal (Ucs) ; le Rassemblement pour le Peuple (Rp) ;
Le Parti pour la Liberté et la Citoyenneté/Défar Jikoyi (Plc/Dj) ; le parti ‘Forces Nouvelles Patriotiques/Sénégal Moñu Saf (Fnp/Sms) ; le parti Union Nationale pour le Peuple/Bocc Jeumou (Unp/Bj) ; le Parti africain du Renouveau libéral (Parel) ; le parti Synergie Républicaine (Sr) ; le parti Rassemblement des travailleurs Africains – Section Sénégal (Rta-S) ; le Parti de la Réforme (Pr) ; le parti Initiative pour une Politique de Développement (Ipd) ; le Rassemblement des acteurs et Mouvements pour l’Emergence (Rampe) et le Mouvement ‘Gueum Sa Gox’’, a appris Dakaractu, dans une déclaration faite, à l’issue d’une réunion de la coalition Benno Bokk Yakaar de Mbour.

Dans cette déclaration, il est relevé que cette décision résulte de plusieurs facteurs. Pour preuve, les signataires, disent avoir décidé ‘’ unanimement, de soutenir Mr Saliou Samb à la candidature de la grande majorité présidentielle pour la mairie de Mbour ; de constituer, sous réserve de la désignation de Saliou Samb par les instances dirigeantes de la Grande Majorité Présidentielle, comme leur candidat à la mairie de Mbour, un groupe intégré, ouvert à toutes les composantes de la Grande Majorité Présidentielle, pour garantir la victoire du camp présidentiel à l’issue des élections de janvier 2022, et de lancer un appel à tous les autres partis et mouvements de la mouvance présidentielle, à rejoindre notre coalition’’.

Selon celle-ci, le choix est fait après avoir ‘’mis en place la Coordination des partis et mouvements alliés de la grande majorité présidentielle (Cpmagmp) à l’issue de l’Assemblée générale tenue le 30 mai 2021, pour disposer d’un cadre fédérateur destiné à renforcer la grande majorité présidentielle’’. Une volonté qui est conforme ‘’aux orientations définies par le Président de la République, relatives à l’implication des alliés dans la grande majorité présidentielle.

Dans le document parcouru par Dakaractu Mbour, il est inscrit la raison d’être de cette dite coordination. Celle-ci, selon les termes de la déclaration, se veut un cadre pour ‘’décliner au niveau local, les consensus obtenus au sein de la conférence des leaders ; contribuer efficacement à la victoire de la grande majorité présidentielle à l’issue des élections de janvier 2022, pour permettre au Président de la République, de continuer son œuvre de construction du Sénégal dans les meilleures conditions’’.
II ressort de cette déclaration lue par Mamadou Marone, représentant de l’Ucs à cette rencontre, que le choix a été fait suite ‘’aux rencontres, travaux et échanges avec différents leaders politiques de la grande majorité présidentielle, qui ont permis à ladite coordination(Cpmagmp) d’avoir une meilleure compréhension de la situation politique à Mbour et une bonne visibilité sur les enjeux des élections locales de janvier 2022’’. Mais c’est surtout à la suite des ‘’investigations et observations menées par les différents responsables politiques dans leurs activités quotidiennes auprès des populations de Mbour’’.

Les signataires de cette déclaration qui soutient la candidature de l’actuel Président du Conseil départemental de Mbour ont légitimé leur décision par ‘’la volonté de la Coordination de l’Apr, au niveau de la commune de Mbour, de fédérer la grande majorité présidentielle dans une coalition forte et gagnante, capable de relever le défi du développement économique et social de Mbour’’. Et ce, en tenant compte de ‘’la volonté des partis et mouvements alliés de la grande majorité présidentielle, d’apporter son soutien à la candidature qui leur semble la meilleure, sur la base de critères du leadership, de la capacité managériale et sur la capacité à s’insérer dans une démarche inclusive, à défaut de présenter eux-mêmes un candidat issu de leurs rangs’’.
Dimanche 19 Septembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :