MAGAL 2022 - Face à Dakaractu : Serigne Mahfouz Mbacké : « Certains veulent prendre les chefs religieux en otage… Nous refusons! »


« Face à Dakaractu » s’est adaptée ce jeudi 18 Safar  aux exigences du Grand Magal de Touba et recevait Serigne Mahfouz Mbacké Ibn Serigne Modou Makhtar Serigne Cheikh Awa Balla. Le peut-fils de Mame Thierno Birahim qui ne mâche visiblement ses mots, a abordé avec nous plusieurs questions dont les défaites successives du Président Sall dans la cité religieuse.  

Pour lui, le patron de l’Apr « ne fait pas de la politique à Touba. S’il avait pris les mêmes dispositions que celles de rigueur dans une localité comme Podor, jamais il n’aurait eu de si grosses difficultés. C’est dans un village où il faut se suffire de parler avec le chef de village pour s’assurer d’une victoire. Il ne suffit pas d’aller parler au Khalife pour gagner toute une ville où il y a tout le monde. »

Considérant Diourbel comme l’une des régions les plus pauvres du Sénégal, le Mbacké- Mbacké s’estimera ahuri que les projets de développement les plus élémentaires sont ignorés des dirigeants. « À Diourbel ou ailleurs, le pouvoir ne devrait être confié qu’à des gens qui se suffisent de ce qu’ils ont déjà et non à des nécessiteux. » 

Interrogé sur l’éventualité d’un troisième mandat de Macky Sall, il se voudra Républicain. « D’autres plus avisés que moi en décideront quant à la possibilité. Mais…faudra juste que nul n’en perde la vie. Si les Sénégalais veulent réélire le President Macky Sall à l’issue de sa troisième candidature, nul ne pourra les en empêcher. S’ils veulent se passer de lui au-delà de 2024, nul ne pourra les obliger à faire autre chose que ça. » Pour boucler la boucle, il répondra à ceux qui accusent les chefs religieux d’adopter un silence coupable. « Il y’a des gens qui veulent prendre en otage les chefs religieux, les obliger à parler ou à se taire ou même les orienter dans leurs prises de position... »
Jeudi 15 Septembre 2022




Dans la même rubrique :