Escroquerie, faux et usage de faux : Deux étudiants en informatique condamnés pour un détournement de plus 5 millions de francs.


Un étudiant en informatique en France (Omar Mbengue) et un étudiant en 2e année informatique (Mamadou Mbengue) ont été jugés, ce vendredi 18 décembre 2020 par le tribunal des Flagrants délits de Dakar. Ils sont poursuivis pour escroquerie portant sur une somme de plus 5 millions de francs cfa et faux et usage de faux dans des documents administratifs. Devant la barre, les prévenus ont reconnu les faits. 

Sur les faits, le demandeur Mamadou Sakhir Dramé a déclaré au juge que le Sieur Omar Mbengue lui a vendu une voiture alors qu'elle ne lui appartenait pas. Mieux, il avait utilisé une fausse identité, car il y avait le nom de Moustapha Fall sur la carte grise de la voiture alors que sa vraie identité est Omar Mbengue.

Omar Mbengue, domicilié à Yoff Océan, quant à lui déclare qu'il avait loué la voiture dans un parking de la place. J'ai conduit le véhicule pendant 1 mois. " Je lui ai donné la voiture en guise de garantie, il m’a donné 5,5 millions de francs cfa parce que j'avais quelques problèmes à régler. Et, je lui avais promis de lui vendre une voiture qui est en France.

Concernant le délit de faux et usage de faux dans un document administratif, le mis en cause a soutenu que c’est Mamadou qui lui a confectionné une fausse carte d’identité.

Mamadou Mbengue, âgé de 21 ans, étudiant en deuxième année de droit et domicilié à Nord Foire, a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Il a avoué que le Sieur Omar Mbengue lui avait remis une somme de 215 mille francs cfa pour que je lui fasse une fausse identité. Il m’avait dit que c’était une histoire de gage. "Je savais que ce que je faisais n'était pas bien", a-t-il précisé avant de demander pardon au tribunal.

À cet effet, le plaignant a réclamé une somme de 500 000 en guise de dommages et intérêts.

Le maître des poursuites a requis l'application de la loi. Du côté de la défense, Me Bamba Cissé a demandé la clémence du juge.

Le juge dans son délibéré a requalifié les faits d'escroquerie et a retenu le délit de faux et usage de faux. Sur ce, il condamne Omar Mbengue à 6 mois avec sursis ainsi qu'une amende de 500.000 francs, Mamadou Mbengue lui, écopera d'une peine d'un an avec sursis. 
Vendredi 18 Décembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :