Dr Massamba Sassoun Diop, médecin urgentiste : « En Afrique, il y a quelque chose de protecteur contre la Covid-19 »


Dr Massamba Sassoun Diop, médecin urgentiste : « En Afrique, il y a quelque chose de protecteur contre la Covid-19 »
Alors qu’elle a fait 345 375 morts dans le monde pour 5 428 605 cas positifs, la Covid-19 n’a tué en Afrique qu’un peu plus de 3364 malades sur un total de 112623 patients. Un taux de létalité très faible qui continue de susciter des interrogations chez les spécialistes. Toutefois, jusque-là, seules les hypothèses l’emportent sur les certitudes.

Intervenant dans l’émission Priorité Santé de RFI de ce lundi 25 mai, Dr Massamba Sassoun Diop soupçonne la jeunesse de la population africaine d’être un protecteur contre la maladie à Coronavirus. À l’en croire, 98% des malades qui décèdent en Europe ont plus de 65 ans. Or ça ne représente que 3% de la population en Afrique et 21% de la population en Europe. Selon le Président de SOS-médecins à Dakar, « il y a aussi une discussion sur la température et sur le système immunitaire ».

Le Dr Diop est d’avis qu’il y a quelque chose de protecteur en Afrique contre le Coronavirus. Il est d’autant plus convaincu de cet état de fait qu’en dehors du continent, « les africains décèdent » des suites de la maladie. Il relève d’ailleurs qu’aux Etats-Unis, la communauté afro-américaine est en train d’être décimée par la Covid-19. Le médecin urgentiste se dit intrigué par cette disproportion entre le nombre de morts des communautés noires selon leur région géographique.

Aussi, a-t-il constaté que même dans les communautés étrangères vivant en Afrique, le taux de létalité reste faible. « On a l’impression que dans les communautés étrangères, on a moins de décès qu’on devrait en avoir », flaire l’urgentiste. 
Lundi 25 Mai 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :