Autonomie sécuritaire en Afrique : « L’émancipation ne pourra pas se faire sur la base d’une rupture nette ou violente » (Général de division Mbaye Cissé)

Le nouveau chef d’état-major particulier du président de la République, par ailleurs président de la commission scientifique du forum international de la paix et de la sécurité en Afrique a soutenu que « les bases militaires étrangères en Afrique l’ont été sous la base de conventions et d’accords souverains qui ont été signés par des pays. Elles constituaient des bases arrières pour ces puissances occidentales pour pouvoir réagir dans le contexte de la guerre froide ».



Se prononçant à l’occasion du point de presse qui annonce la tenue dudit forum annuel les 24 et 25 octobre prochain, le général de division s’est voulu clair. « Il ne faut pas prendre la question de la souveraineté ou de l’autonomie dans le domaine de la sécurité comme une question éminemment africaine dans le sens où l’Afrique pourrait s’émanciper de ses bases étrangères. L’émancipation ne pourra pas se faire sur la base d’une rupture nette ou violente... »





Mercredi 19 Octobre 2022



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :