Affaire Olivier Perrin/Mor Talla Seck : d'une affaire d'homosexualité à une affaire de simple chantage.

Le centre de formation Génération Foot, dirigé par Mady Touré, est éclaboussé par une supposée affaire de pédophilie. En effet, le sieur Olivier Perrin accuse Mor Talla Seck, ancien pensionnaire du centre, de chantage et d'extorsion de fonds. En effet, croyant qu’il avait affaire à un homosexuel, Olivier Perrin a envoyé à Mor Talla Seck ses photos intimes. Il lui a ensuite proposé d’être son «partenaire». Depuis cette date, Mor Talla Seck le faisait chanter. Il le menaçait de rendre publiques les photos compromettantes. Pour étouffer le scandale, le manager de Génération foot envoyait de l’argent à son harceleur pour préserver son image.


Mor Talla Seck a connu Olivier Perrin en 2018, via Facebook. Croyant que Seck avait des penchants homosexuels, Perrin lui a envoyé une photo de son visage et de son postérieur avant de lui proposer, «en toute discrétion», d’être son partenaire sexuel. Avec les photos compromettantes de Perrin, Mor Talla Seck commençait à menacer celui-ci, si toutefois il ne lui envoyait pas de l’argent. Fatigué des appels répétés de son «ami Facebook» Perrin s’en est ouvert à d’autres responsables de Génération Foot, tels que le coach Assane Top et le patron Mady Touré, qui ont tenté de «dissuader» le mis en cause en vain ! Il finira par porter plainte et Seck sera  cueilli par les éléments de la Division spéciale de cybersécurité (DSC) et placé en garde-à-vue. Il aurait reconnu les faits de chantage et d’extorsion de fonds à l’encontre du plaignant.

Et si les faits étaient bien plus graves.

En février 2020, le  centre de formation Dakar Sacré-Cœur, était également au cœur d'un scandale similaire. En effet Olivier Sylvain, un franco-malgache est poursuivi pour des faits de pédophilie, actes contre nature et harcèlement sur mineurs, des joueurs pensionnaires du centre. À cet effet, le doyen des juges l’avait inculpé pour des crimes de pédophilie et viol sur mineurs malgré ses dénégations. Relatant les faits, la voix pleine d’amertume, une des victimes supposées avait  révélé qu’Olivier Sylvain lui a fait des attouchements à deux reprises sous prétexte que cela améliorait ses performances en plus de menaces brandies par le franco-Malgache. « Il m’a dit que si je refuse de m’exécuter il va dégager ses responsabilités. » Le jeune pensionnaire de DSC de rajouter un autre fait gravissime, il avouera s’être rendu au domicile d’Olivier Sylvain sur invitation du préparateur physique. Et, d’y avoir passé la nuit le 23 décembre 2019. En d'autres termes, sachant que les garçons sont prêts à tout pour avoir une carrière professionnelle, le préparateur physique du centre les faisait "chanter"et profitait de leur naïveté pour abuser d'eux. 

Un Olivier peut donc en cacher plusieurs autres. La fédération Sénégalaise de Football est interpellée. 

Si un Olivier (Sylvain) en a caché un autre (Perrin), combien y a-t-il de OLIVIER dans nos centres de formation ? Voilà en vérité la vraie question qu'il est temps de se poser. En effet, le rêve de devenir footballeur professionnel est-il en train d'être transformé en cauchemars? Qu'est-ce qui empêche la FSF ou encore la direction de la protection de l'enfance de commanditer une enquête pour se faire une idée de l'ampleur des dégâts? Telles sont les questions qui interpellent tous les acteurs. Pour l'heure, une affaire d'homosexualité dans un centre de formation est en train d'être transformée en une affaire de chantage et d'extorsion de fonds. De victime, Mor Talla Seck est en phase de devenir coupable...
Jeudi 7 Juillet 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :