Y’en à Marre dénonce une campagne de diabolisation : « Cette tentative d’intimidation ne passera pas. Notre mouvement restera débout! »


Officiellement sorti ce matin au cours d’une conférence de presse, le mouvement y’en à marre ne compte pas baisser les bras après la supposée affaire de trafic de visas impliquant deux de ses membres.

L’objectif du mouvement est d’abord de soutenir Kilifeu et Simon dans la situation délicate qu’ils sont en train de traverser. « Y’en à Marre ne  cautionne pas des actes qui n’honorent guère sa ligne de conduite, mais aujourd’hui, nous sommes déçus de voir cette procédure judiciaire prendre des tournures qui affectent notre démocratie », s’est indigné Thiat un des membres de ce mouvement qui a fait ses premiers pas de lutte pour la démocratie au cours du régime de Wade.

Pour Cyril Touré (Thiat ) cette affaire impliquant Kilifeu et Simon n’est que la partie visible de l’Iceberg. Le problème est plus profond car, poursuit -il, c’est y’en a marre qui dérange. « Le mouvement n’est pas affecté. Nous savons que nous sommes la cible du régime, mais Y’en a Marre reste toujours concentré sur son objectif... »
Jeudi 16 Septembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :