Verdict : Imam Alioune Ndao condamné, mais pas emprisonné


C'est peu après 9h00, que l'audience a débuté par la lecture du jugement de quelques dizaines de pages. Un à un, les 29 accusés présents ont été appelés à la barre. Imam Ndao s'est approché et le président lui a signifié son acquittement 
du chef d'acte de terrorisme.

Plus de trois ans après le début de l’affaire dite "Imam Ndao", le présumé djihadiste en chef a été acquitté ce jeudi par la Chambre criminelle, de la quasi-totalité des chefs d'inculpation pour lesquels il était poursuivi. En revanche, reconnu coupable de détention d'armes, mais pas de premier degré, l'imam a été condamné à une peine d'un mois de prison avec sursis.

Une peine assortie d'un sursis qui change tout et qui devrait permettre au natif de Kaolack de recouvrer la liberté, après trois ans de détention préventive. Aux yeux du juge, la preuve n'a été aucunement rapportée que le pivot de l'affaire savait que certains de ses co-accusés étaient des djihadistes. 

Le soulagement était visible au moment de quitter la salle d'audience, où le principal accusé n'a pipé mot. Son avocat, Me Moussa Sarr, s'en est chargé devant une nuée de caméras et de micros : "Ce n'est pas une victoire de la défense, mais c'est une réelle victoire de la justice parce que cette décision est juste", a-t-il commenté. "Cette décision est conforme à nos vœux. Imam Alioune Ndao ne mérite pas la prison."
Libre, la décision d'acquittement en faveur de Imam Alioune Ndao devra être exécutée dans les prochaines heures par l'administration pénitentiaire...
Jeudi 19 Juillet 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :