Trafic international de drogue : Le dossier de Mbaye Athie bouclé ce lundi par le Doyen des juges d’instruction.


Trafic international de drogue :  Le dossier de Mbaye Athie bouclé ce lundi par le Doyen des juges d’instruction.
Ancien cadre de la Sonatel, Mbaye Athie va être prochainement édifié sur son sort. Son dossier vient d’être bouclé par le Doyen des juges d’instruction, après pratiquement un an de détention provisoire, a appris Dakaractu. Déféré au parquet, au cours du mois de novembre 2019 dans le cadre de l’enquête sur la saisie de 750 kg de drogue au large de Dakar, il ne demande aujourd’hui qu’à sortir de prison pour aller reprendre ses activités et retourner auprès de sa famille. Non sans plaider encore et encore son innocence dans cette affaire dans laquelle il dit n’avoir été impliqué, ni de près ni de loin. 
 
Un bouclage confirmé par un des avocats de M. Hadj. Il s’agit de Me Seydou Diagne qui a été joint par téléphone. ‘’Je viens du Cabinet du Doyen des juges d’instruction. Lui, il a clôturé son dossier et l’a envoyé au parquet, ce lundi 16 novembre 2020. Cela signifie que l’instruction est terminée et que la défense est à l’écoute du procureur de la République qui va faire sa réquisition. Ce sera alors un non-lieu ou l’envoi du mis en cause devant la Chambre criminelle.
 
Mais en attendant de connaître ce qui ressortira du bureau du Serigne Bassirou Guèye, ses avocats continuent de plaider son innocence. Il faut, cependant, rappeler que cette affaire est relative à la saisie par la douane de 750 kilos de drogue entre Dakar et Cap-Vert, en provenance du Brésil, par bateau. Des enquêtes menées ont permis de découvrir le nom de Mbaye Athie comme étant le propriétaire de ladite embarcation. Dès lors, ce dernier a été pointé du doigt comme étant celui qui leur a vendu le bateau. 
 
Me Ngoné Thiam, elle aussi avocate de M. Athie, a pour sa part regretté le fait que son client n’ait pas bénéficié d’une liberté provisoire. ‘’On ne comprend pas pourquoi on lui refuse la liberté provisoire, alors qu’il est régulièrement domicilié et vit avec toute sa famille. Il n’est pas mêlé à cette histoire, parce que lui n’a fait que vendre son bateau. Mais, depuis, la mise en liberté provisoire lui est refusée. Ce que nous ne parvenons pas à comprendre. D’ailleurs, tous les inculpés l’ont blanchi et ont dit ne pas le connaître ni de près ni de loin. Le seul souci, c’est que celui à qui il a vendu le bateau s’est envolé dans la nature et on n’arrive pas à le situer’’, a-t-elle confié, à la rédaction. 
 
Pour Me Thiam, la longue détention provisoire de son client ne s’explique pas. ‘’La seule raison qui puisse expliquer le rejet d’une demande de mise en liberté provisoire, c’est d’abord un trouble à l’ordre public et que l’inculpé ne soit pas régulièrement domicilié. C’est tout, aujourd’hui la mise en liberté provisoire de Mbaye Athie ne peut en rien entraver la manifestation de la vérité, premièrement. Et Mbaye Athie est régulièrement domicilié, il est là. Il a sa famille. Nous espérons aussi que lui soit accordé un non-lieu en cours de procédure. C’est cela la perspective’’, a-t-elle soutenu.
Lundi 16 Novembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :