Tivaouane : Seynabou Gaye Touré dresse un bilan satisfaisant de son magistère et invite les élus locaux à s’acquitter de cet exercice.


La présidente du Conseil départemental de Tivaouane Seynabou Gaye Touré s’est livrée à un exercice citoyen pour rendre compte de sa gestion lors de son mandat à la tête du Conseil départemental de ladite cité de 2014 à 2021.

En effet, elle a saisi cette occasion pour rappeler le rôle primordial que doit jouer l’élu local dans sa collectivité territoriale. "Être élu local, au delà des étiquettes de manœuvres politiques, c’est de s’engager au quotidien dans sa commune, dans son département de façon honnête et désintéressée", a précisé Seynabou Gaye Touré, devant plusieurs militants qui ont effectué le déplacement pour prendre part à cette cérémonie de bilan et de résultats. Cet exercice initié par le Conseil départemental qu’elle dirige, représente une activité majeure aux yeux de la présidente sortante et candidate à sa propre succession.

Ainsi Seynabou Gaye Touré qui dresse un bilan satisfaisant de son magistère, invite les autres élus locaux, à s’acquitter de cet exercice afin de permettre aux populations de mieux juger ce qui a été réalisé par les équipes sortantes après plusieurs années de gouvernance.

"Cette activité est très importante et joue un rôle essentiel dans la vie politique, économique et sociale et citoyenne d’une institution territoriale dans sa volonté inlassable d’aller toujours dans le sens de faciliter l’inclusion et l’intégration de la communauté dans les activités citoyennes, à travers le développement de projets territoriaux. D’où tout le sens de cette cérémonie pour présenter le bilan du Conseil départemental de la sainte ville de Maodo. Un bilan qui sera partagé "dans les radios, les plateaux de télévision et partout où de besoin", a soutenu Seynabou Gaye Touré.

Qui rappelle également que durant tout son magistère, "le conseil départemental de Tivaouane  s’est évertué à satisfaire fondamentalement les besoins des populations avec l’accompagnement des femmes dans le cadre de la valorisation des produits locaux et de l’économie numérique, la construction d’infrastructures modernes entre autres..."


Vendredi 26 Novembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :