TOUBA / Serigne Mountakha Mbacké ' dépose ' officiellement entre les mains du Président Macky Sall, le nouveau code de conduite désormais de rigueur dans la cité religieuse


TOUBA / Serigne Mountakha Mbacké ' dépose '  officiellement entre les mains du Président Macky Sall, le nouveau code de conduite désormais de rigueur dans la cité religieuse
C'est à 16h13 minutes que le Khalife Général des Mourides a franchi le portail de la résidence Khadim Rassoul. Sur place, il trouvera déjà  assis dans la grande salle qui abrite la rencontre, tous les dignitaires qu'il a fait venir sur convocation pour affaire urgente. Le cachet de la rencontre sera rehaussé en solennité par la présence du Président Macky Sall dont le concours a été clairement  requis pour l'exécution légale des différents points contenus dans le nouveau code de conduite désormais en vigueur dans la cité religieuse de Touba. 

De Serigne Sidi Abdou Lahad Mbacké à Serigne Dame Abdourahmane Mbacké en passant par Serigne Cheikh Say Mbacké, Serigne Abô Mbacké, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadr, porte-parole du Khalife, Serigne Moustapha Sidi Mokhtar, Serigne Modou Habib Mbacké, Serigne Cheikh Mbacké Abdou Khadr, , Serigne Fallou Mbacké Mourtadha, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khoudoss...nul n'a voulu manquer à  l'appel de Serigne Mountakha Mbacké Bassirou. D'ailleurs, Serigne Bassirou Mbacké Abdou qui a été chargé de lire le document, précisera que le Khalife lui avait intimé l'ordre d'aller personnellement montrer ce document à l'ensemble des frères Khalifes de grande concession pour approbation. Et ce, en commençant par d'abord rencontrer Serigne Sidi Abdou Lahad Mbacké.

Ainsi, comme relayé par Dakaractu précédemment, 6 interdictions majeures ont été listées. En plus d'inviter toutes les personnes qui habitent Touba de ''tout laisser et d' aller prier dès que les muezzins appellent à la prière et de cesser toutes activités, il recommandera l'abandon définitif de certains comportements.

( Ndrl : 1- La consommation et la vente de tabac et de tous ses dérivés : boissons alcoolisées et toutes sortes de drogue, stupéfiants naturels ou manufacturés. Cette interdiction concerne  aussi bien l'usage public que l'usage privé et ne fait aucune différence entre les drogues. 

2- Les jeux de hasard, la musique, la chanson, la danse et tout autre spectacle de divertissement en Islam utilisant des instruments musicaux y inclus  la lutte, le football, les concerts etc... 

3- L'utilisation et la vente des produits de dépigmentation de la peau, des artifices ainsi que le port de vêtements indécents. 

4- La magie, la sorcellerie, le charlatanisme  sont religieusement interdits dans la ville sainte de Touba. 

5- Toute intervention, allocution ou actes au nom de la communauté Mouride non autorisés ainsi que l'hébergement de personnes de mauvaises mœurs. 

6- L'ouverture d'établissements scolaires (Dahiras ou écoles), d'institutions d'une quelconque vocation religieuse ou appliquée ou d'une mosquée sans l'autorisation de la commission compétente. En conséquence, tous les établissements doivent se conformer  aux programmes et curicula  éducationnels Islamiques régis et contrôlés par le complexe Khadimou Rassoul ).


Il faut signaler, en passant,  que plusieurs descendants de Cheikhs ont répondu présent à la rencontre. C'est le cas notamment de la famille de Mame Cheikh Ibrahima , de celles de Serigne Amsatou Diakhaté, Malick Bassine Sy, Serigne Darou Assane Ndiaye, Serigne Mboussobé,  Mouhamadou Lamine Diop Dagana, Balla Fally Dieng etc...
Mercredi 3 Juillet 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :