Suspension de manifestations : Cellou Dalein Diallo coincé par les tensions de la sous-région.


Dix jours après d'intenses manifestations dans les rues des différentes villes de la Guinée, les manifestants ont reçu l'ordre de Cellou Dalein Diallo de suspendre la protestation populaire jusqu'au 03 novembre. Une décision prise de concert avec l'ANAD (alliance nationale pour l'alternance démocratique) qui le soutient. 

Selon les responsables de l'ANAD qui se sont confiés à la presse guinéenne, cette suspension c'est pour permettre aux populations de s'approvisionner. Mais les manifestations reprendront pour revendiquer la "victoire". 

Cependant, au regard de la situation qui prévaut dans la sous-région, force est de reconnaître que cette pause pourrait s'expliquer par rapport à la présidentielle de la Côte d'Ivoire, les émeutes au Nigeria, la situation précaire au Mali, mais surtout au Sénégal avec cette vague de migrants et son lot de décès. 

La CEDEAO est présentement préoccupée par la situation en Côte d'Ivoire. Une crise électorale qui mine le pays d'Houphouët Boigny qui doit élire son nouveau président samedi. D'ailleurs, le général Béhanzin, chef de la délégation de l'institution, a quitté la Guinée et se trouve en Côte d'Ivoire. La situation est plus que tendue et tous les yeux sont rivés en Côte d'Ivoire dont les prémices électorales ressemblent à celle de 2010. Une crise post-électorale profonde très sanglante. 

Donc continuer les manifestations en Guinée, c'est synonyme de perte de temps. Car la communauté internationale est désormais préoccupée par la Côte d'Ivoire...
Vendredi 30 Octobre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :