Serigne Modou Bousso Dieng : « Si Wade accepte de soutenir un candidat, c'est qu'il aura aussi accepté l'idée d'une candidature alternative et aura perdu son combat doublement »


'' Wade et son parti ont toujours soutenu mordicus que la validation de la candidature de Karim Meïssa Wade ne devrait être soumise à aucune négociation, que la candidature de son fils était le plan A, le plan B et qu'aucune autre solution n'était envisageable.  Par conséquent, aujourd'hui encore Karim Wade est censé être le candidat du Pds. Maintenant, accepter de parrainer une autre candidature serait synonyme  de dédit. Dès qu'il aura choisi un autre candidat, Wade avouera par la même occasion, sa défaite et acceptera ce qu'il a tout le temps refusé : c'est-à-dire une  candidature alternative...'' L'analyse est de Serigne Modou Bousso Dieng.

Le Chef religieux, qui a câblé Dakaractu, de préciser davantage sa réflexion : '' Autrement dit, Me Madické Niang aura raison sur lui.  Lui comme tout le monde savait que Wade-fils n'allait pas postuler. Et même s'il a été bloqué illégalement, il ne fallait pas empêcher le Pds de présenter un candidat et de défendre ses chances d'enlever ce pays des mains inexpertes comme celles de Macky Sall. C'est pour cette raison que Me Madické Niang a pris son courage à deux mains. C'est pourquoi je demande à l'ancien Président de République de venir soutenir ce fils qui a tout abandonné pour lui. ''

Serigne Modou Bousso Dieng de boucler son discours en signalant  que "des gens du pouvoir sont en train de distiller depuis quelques temps, la fausse nouvelle selon laquelle Me Madické Niang est de  connivence avec le Président Macky Sall. C'est absolument faux! On est là pour le battre au soir du 24 février et non pour faire avec lui un deal. ''
Mercredi 30 Janvier 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :