Sécurité et Développement économique : Timbuktu Institute met en lumière les vulnérabilités de la Moyenne Vallée du Fleuve Sénégal

La crise Sahélienne était d’ailleurs l’une des thématiques centrales de l’événement au même titre que l’aspect socio religieux dans la moyenne vallée du fleuve Sénégal. C'est aujourd'hui que Timbuktu Institute et la Fondation Konrad Adenauer ont procédé au lancement du rapport "Crise Sahélienne et nouvelles dynamiques socio religieuses dans la Moyenne Vallée du Fleuve Sénégal"


La vallée du fleuve est en pleine effervescence ce qui peut amener comme conséquences, le réveil de la violence, la montée du radicalisme religieux, la circulation d’armes légères, la prolifération de groupes armés non-étatiques et les massacres communautaires entre autres instrumentalisation de la religion dans la vallée du fleuve Sénégal.
C’est dans ce même sillage que s’inscrit l’étude du Timbuktu Institute en partenariat avec la Fondation Konrad Adenauer intitulée “Crise sahélienne et nouvelles dynamiques socio-religieuses dans la Moyenne-vallée du fleuve Sénégal”. 
Sur le plan socioéconomique, les chiffres montrent que les populations de la région de Tambacounda sont plus vulnérables que celles de Matam en termes d'accès aux services sociaux de base.
Selon le directeur général de Timbuktu Institute, "cette étude vise à appréhender ces dynamiques d’une part et d’autre part, mesurer les perceptions des populations locales sur l’évolution socio religieuse marquée par une crise politico-sécuritaire dans cette partie du Sénégal."
Sur la question des tensions entre différentes obédiences, le rapport révèle que plus de 68% en moyenne répondent par la négative, (67% à Matam et 69% à Tambacounda).
L'objectif de cette étude est de mener une enquête approfondie au niveau de la vallée du fleuve Sénégal et surtout déceler les dynamiques de perception des populations locales...
Mardi 12 Avril 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :