Sanction de la Cedeao contre le Mali : Déthié Fall craint une optique d’ « asphyxie et d’étouffement de la population malienne »

Le Parti Républicain pour le Progrès (PRP) a réagi aux sanctions infligées au Mali, par la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). La décision de l’instance communautaire de fermer ses frontières terrestres et aériennes et de suspendre toutes les transactions commerciales avec le pays voisin n’est pas du goût 15⅞de Déthié Fall, Président du PRP.


« En prenant de telles sanctions, nous remarquons plus une optique d’asphyxier et d’étouffer la population malienne, déjà éprouvée par la crise sécuritaire et sanitaire, que de sanctionner les leaders de la transition », a-t-il regretté.  

Pour parer à toute éventualité, le chef de parti alerte sur « une incohérence par rapport à l’article 3 du traité révisé de la CEDEAO qui consiste à élever le niveau de vie de ses peuples, de maintenir et d'accroître la stabilité économique, de renforcer les relations entre les Etats Membres et de contribuer au progrès et au développement du continent africain ».

« Ce qui pourrait induire un risque de soulèvement populaire consécutif à cette asphyxie, et par ricochet contribuer davantage à la fragilisation du Mali et de la zone Sahel. L’on ne résout pas un coup d’Etat par une insurrection », estime le député de l’opposition.  

Selon lui, la CEDEAO devrait, en son sein, être dans la pédagogie par l’exemplarité en sanctionnant le Mali et sa junte. C’est pourquoi le parti de Déthié Fall préconise au Président Macky Sall de ne pas embarquer le Sénégal dans cette démarche d'étouffement d'un peuple frère.

 
Lundi 10 Janvier 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :