SUSPENSION DES POSITIONNEMENTS AUTOUR DE LA SUCCESSION DE MACKY SALL : L’alerte de Maodo Malick Mbaye a-t-elle fait son effet ?


Si les propos tenus par le coordonnateur de la plateforme «Taxawu Macky, wax ak askan wi » n’y sont pas pour quelque chose, alors la coïncidence est troublante. Car aussitôt après avoir lancé une alerte, lors du lancement de ladite plateforme le 2 mai dernier, sur l’urgence qu’il y a à cesser les spéculations sur la prochaine succession du Président Macky Sall, on a noté un certain regain de sursaut dans la communication des responsables de l’Alliance pour la République (Apr).
Il y a quelques semaines, la Plateforme «Taxawu Macky, wax ak askan wi» a été lancée par le directeur de l’Agence nationale de la maison de l’outil (Anamo). Celle-ci vise, selon son coordonnateur, à recentrer le débat autour de la communication du chef de l’Etat dont l’image est de plus en plus écornée par «une certaine opposition».

L’alerte lancée lors du lancement de la plateforme a-t-elle provoqué un élan de sursaut, au sein de la Mouvance. En tout cas, tout porte à le croire. Depuis un moment, on remarque que les actes que les responsables de l’Alliance pour la République posent, ont fait taire les guéguerres de positionnement. Et «le vent successoral» semble ne plus souffler. En attestent les sorties de Mimi Touré, dans un entretien avec le quotidien national «Le Soleil» et dans l’émission «Par conviction» sur la 2Stv, qui a soutenu que la question sur la succession de Macky est prématurée.

Les propos tenus par le ministre du Pétrole et des Energies vont aussi dans ce sens. Invité de l’émission «Jury du dimanche» sur IRadio, Matar Cissé a été catégorique à propos du débat sur le dauphin de Macky Sall. «Cette question ne m’inspire pas et elle ne peut pas m’inspirer.  La question de la succession du président Macky Sall ne doit pas se poser, en tout cas, pas au sein du Gouvernement. Elle ne doit pas aussi se poser au sein de la majorité qui gouverne», a-t-il dit. Avant d’ajouter : «le moment venu, la discussion devrait se faire en interne et sur initiative exclusive du président de la République».

Les intérêts personnels semblent ne plus être au cœur des débats. Tous les efforts sont concentrés autour des progrès réalisés par le chef de l’Etat, depuis cette sortie de Maodo Malick Mbaye. Et, cette nouvelle donne aura, sûrement, de quoi réjouir le coordonnateur de «Taxawu Macky, wax ak askan wi» qui s’est insurgé contre «l'envie successorale prématurée et démesurée» notée chez les responsables de la majorité et qui, selon lui, fait «plomber l’action gouvernementale».

Ndèye Aminata Sagar DIAHAM (SOURCE A)
Mardi 8 Octobre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :