Renforcement de la sécurité intérieure : Le Sénégal réceptionne 4 embarcations pour les détachements mixtes fluvio-maritimes de Bétenti et Djinak Bara.


Dans le cadre du programme de coopération pour la sécurité intérieure entre le Sénégal et l'Union Européenne, les autorités sénégalaises ont réceptionné quatre embarcations pour les détachements mixtes fluvio-maritimes de Bétenti et Djinak Bara. 

"C’est en présence du représentant du Directeur Général de la Police Nationale et du Directeur Général des Douanes, que l’Union Européenne a procédé à la remise de quatre embarcations. À travers la fourniture de ces quatre embarcations,  l’UE vise à soutenir les Forces de Sécurité Intérieure du Sénégal dans le renforcement de capacités de surveillance et de contrôle des frontières. Ces moyens nautiques sont destinés aux deux unités mixtes de Bétenti et de Djinak Bara, situées dans le Sine Saloum, afin d’améliorer le contrôle des personnes et des marchandises empruntant la zone. Ces unités sont composées de personnels de la Direction de la police de l’air et des frontières (DPAF) et de la Direction des Opérations Douanières", rapporte le communiqué final transmis dans à notre rédaction. 

Le même document précise que des moyens spécifiques complémentaires, pour effectuer des patrouilles de nuit, comme des appareils de vision nocturne, thermique ou infrarouge seront aussi fournis au profit des équipages.

"Cette vaste zone frontalière avec la Gambie a la particularité d’être composée de mangroves autour du fleuve le Saloum. Ces embarcations en aluminium à faible tirant d’eau sont particulièrement adaptées pour permettre une surveillance accrue du delta du Sine Saloum qui est une zone protégée et inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2011.
Des moyens spécifiques complémentaires, pour effectuer des patrouilles de nuit, comme des appareils de vision nocturne, thermique ou infrarouge seront aussi fournis au profit des équipages. Bien entendu des formations au profit des équipages ont été réalisées dans ce cadre pour qu’elles agissent en sécurité et professionnalisme", conclut le document.

Ce programme, qui se termine à la fin du mois de Mai 2021, met l’accent sur le renforcement des capacités opérationnelles des Forces de Sécurité Intérieures autour de trois axes principaux, à savoir la lutte contre le crime organisé et le terrorisme, le contrôle et la surveillance des frontières et l'appui à la bonne gouvernance du secteur de la sécurité intérieure...
Mercredi 12 Mai 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :