Rassemblement pour la criminalisation de l'homosexualité : des prêcheurs demandent aux sénégalais d'etre exigents avec leurs futurs dirigeants.


A l'initiative du Collectif "And défar Jiko yi" qui regroupe plusieurs organisations de la société civile œuvrant  pour la préservation des bonnes moeurs, des milliers de sénégalais se sont donnés rendez-vous à la place de la nation ce dimanche 23 mai pour dire leur opposition à l'homosexualité.

Une "déviation" qui, selon les manifestants, doit être criminalisée. A ce propos, des prêcheurs n'ont pas hésité à demander au peuple de dicter sa volonté à ses dirigeants. C'est dans ce sens qu'est allé le propos d'Imam Lamine Dramé. S'il ne tenait qu'à lui, la criminalisation de l'homosexualité allait faire partie des programmes des prochains candidats à la présidentielle. « Tout candidat qui ne prend pas en compte cette préoccupation doit être éconduit comme un mal propre », propose le religieux.

Oustaz Alioune Sall a embouché la même trompette. Le célèbre prêcheur est d'avis que seul le peuple est souverain et a autorité de décider de son sort. 
Dimanche 23 Mai 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :