Prévention et lutte anti- Covid–19 : ‘‘Ellipse Projects Sénégal’’ contribue par un don de 100 millions de FCFA au Ministère de la Santé et de l’Action sociale


Prévention et lutte anti- Covid–19 : ‘‘Ellipse Projects Sénégal’’ contribue par un don de 100 millions de FCFA au Ministère de la Santé et de l’Action sociale
 Dans la lutte contre le Covid-19, le groupe Ellipse Projects veut, tout autant que d’autres, apporter sa pierre à  l’édifice- barrière contre cette pandémie. Parce que pour protéger la vie des entreprises constituant le tissu économique national, il faut d’abord contribuer à préserver la santé de tous, pour le bien-être des populations et la pérennité des activités des entreprises.
 
C’est ainsi qu’Ellipse Projects Sénégal a décidé de faire don au Ministère de la Santé et de l’Action Sociale du Sénégal d’une contribution de 100 millions de francs FCFA.
Le don d’Ellipse Projects Sénégal agit sur deux volets. D'abord, pour une valeur de 50 millions de FCFA, des matériels et équipements seront achetés auprès de la Pharmacie Nationale d’Approvisionnement (PNA) et remis au ministère de la Santé et de l’Action sociale pour répartition et distribution : Il s’agit de masques chirurgicaux, thermoflashs, gants, gels hydro-alcooliques, etc. Pour l'autre partie du don, Ellipse Projects Sénégal a décidé de libeller un chèque de 50 millions de FCFA au bénéfice du Ministère de la Santé et de l’Action sociale.
Ellipse Projects Sénégal, « solidaire des causes sociales, partout où il opère », s’engage ainsi à être aux côtés des femmes, des hommes et de leurs organisations, pour protéger leur vie, assurer leur développement et promouvoir leur épanouissement.  « Nous nous considérons comme une entreprise sénégalaise, le Sénégal étant notre plus grande implantation africaine, et nous comptons y rester après la livraison des quatre chantiers d’hôpitaux pour lesquels nous sommes venus dans le pays », souligne la direction.
Et quoi de plus normal que de prendre « soin de nous et des autres, et faisons confiance aux institutions publiques pour nous y aider, afin que le Covid-19 soit rapidement sous contrôle, avec l’assurance d’un avenir en toute tranquillité », est-t-il mentionné dans le communiqué parvenu à notre rédaction. Ellipse Projects Sénégal dit avoir entendu « les appels de l’Etat à la solidarité du secteur privé dans les efforts nationaux de lutte contre le Covid-19 » et a pris la décision « d’y répondre positivement ». En y souscrivant, « nous ne faisons que notre devoir d’entreprise citoyenne et mettons en œuvre notre responsabilité de maillon actif dans la chaîne solidaire que constitue toute communauté nationale. Nous y appartenons, depuis 2017 que nous sommes installés au Sénégal », déclare le PDG d’Ellipse Projects.
La cérémonie officielle de réception du don sera prochainement organisée avec le ministère en charge de la Santé.
Comme le rappelle M. Picard, « la pandémie de COVID-19 a plongé le monde, et le Sénégal n’y échappe pas, dans une crise sanitaire et économique sans précédent ». Mais, heureusement, elle est parvenue à « revivifier les fondamentaux des solidarités nationales »,  souligne-t-il.
Pour Ellipse Projects Sénégal, s’activer dans la lutte contre le Covid-19 est d’autant plus important, du fait que l’entreprise intervient dans le secteur sanitaire. En effet, elle est en charge, sur contrat avec le Ministère de la Santé et de l’Action sociale, de la construction de quatre hôpitaux, à Sédhiou, Kaffrine, Kédougou (150 lits chacun) et Touba (300 lits), hôpitaux qui seront livrés clés en main et totalement équipés : lits d’hôpitaux (urgences, néonatalogie, hospitalisations), IRM, radiothérapie, etc.
«Nous sommes confiants que ces hôpitaux contribueront à relever très fortement le plateau technique, y compris dans la lutte contre les épidémies, quelles qu’elles soient. Ceci, dans des villes qui étaient très dépourvues, comme Sédhiou, Kaffrine et Kédougou, et dans une ville qui compte la deuxième population du Sénégal, Touba, où l’offre hospitalière était devenue insuffisante», indique Ellipse Projects Sénégal, qui pour cela, fait confiance à  la main-d’œuvre et à l’expertise locales.
 
Ainsi, ses chefs de chantiers viennent principalement  de l’Ecole Polytechnique de Thiès. « Nous occupons 350 personnes par chantier, en emplois directs. Tous nos sous- traitants aussi sont des entreprises sénégalaises. », précise l’entreprise.  « Nous sommes d’autant plus sensibles à cette pandémie de coronavirus que nous sommes impactés, comme toute le monde. Nous avons des problèmes d’acheminement de personnel vers les sites. Chaque tâche demande un personnel qualifié », fait enfin noter le PDG.  
 
Il faut souligner que le Santé figure au premier plan des secteurs prioritaires, dans le Plan Sénégal Emergent du Président Macky Sall.
Mercredi 6 Mai 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :