Présence de Netanyahou au Sommet de la CEDEAO de Monrovia : Israël refuse de se prononcer sur la colère du Maroc


En juin 2017, Rabat avait décidé de ne participer au sommet de la CEDEAO, suite à une polémique relative à la présence du Premier ministre israélien à cette rencontre.

Mohammed VI «souhaite que sa première présence à un sommet de la CEDEAO [Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest] n'intervienne pas dans un contexte de tension et de controverse, et tient à éviter tout amalgame ou confusion», avaient écrit les services du roi du Maroc dans la nuit du 1er au 2 juin.

Pourtant à la veille de son départ, le désormais ex-ambassadeur d’Israël au Sénégal est revenu sur cet évènement réfutant « tout boycott » de la partie marocaine.

« Il n’y avait pas un boycott du roi du Maroc. J’étais à Monrovia avec mon Premier ministre. J’étais très actif relativement à l’organisation de cette visite. Il n’y a pas eu de boycott du roi du Maroc. Le Maroc a demandé être membre de la CEDEAO. Jusqu’à ce jour la CEDEAO n’a pas accepté cette demande. Je ne peux pas parler des relations entre la CEDEAO et le Maroc. Je suis là pour Israël. Nous voulons développer beaucoup de partenariats en Afrique de l’Ouest. Nous avons le savoir-faire », a démenti Paul Hirschson dans un entretien accordé à Dakaractu 
Jeudi 19 Juillet 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :