Passage à son domicile du Point E d'un huissier, réclamant les clefs de la maison : Me Abdoulaye Wade accuse Macky Sall et menace


Depuis l’étranger, j’ai été informé de ce que dans la matinée du vendredi 25 mai 2018 aux environs de 07 heures 45 une personne se présentant au nom de Me Kamaté, huissier de justice, a réclamé les clefs de ma maison du « Point E », puis est parti dans un taxi sans laisser aucun document.
 
Macky Sall a donc ordonné la saisie de ma maison ainsi que le modeste immeuble que j’ai construit pour des personnes qui ont été à mon service pendant plus de 40 ans et ont élevé mes enfants. Sans cet immeuble et les appartements que je leur ai offerts, si un jour je pars répondre à Allah Le Tout Puissant, ils seront certainement sans abri et dans la misère.
 
Il veut aussi priver Karim d’un lieu où se loger et l’empêcher ainsi de mener à bien ses activités politiques.
 
Au lendemain de sa victoire, tentant de s’expliquer sur sa déclaration d’un patrimoine de 7 milliards, il avait répondu : « c’est le président Wade qui me les a donnés ». J’ai déjà répondu que c’était faux et qu’il lui fallait trouver ailleurs une autre justification plausible.
 
Au demeurant, il est étonnant que celui qui déclare que j’ai été son bienfaiteur en lui offrant sept (07) milliards de francs CFA ordonne la saisie de ma maison pour 550 millions, alors qu’un homme doué de raison et assis sur le socle de nos valeurs se serait empressé de payer les dettes de son bienfaiteur, qui ne représentent après tout que 7% de la supposée libéralité.
 
Avocat ayant l’un des plus grands cabinets de Dakar, c’est par de dures et longues journées de travail à travers tout le Sénégal, que j’ai acquis un respectable patrimoine dont la maison du Point E que Macky Sall veut m’enlever, m’obligeant à me faire héberger par des amis depuis que qu’il a lancé l’affaire de Karim. Je ne dis pas qu’il ne réussira pas mais il faudra qu’auparavant il marche sur mon cadavre. 
 
Lorsque cependant Macky Sall, qui n’avait aucun patrimoine immobilier connu en 2000, fait de moi un complice et un co-auteur de son surprenant et injustifiable enrichissement, je suis en droit de considérer que ses propos sont pour le moins injurieux, voire diffamatoires.
 
C’est pourquoi j’ai commis des avocats pour lui  faire un procès pour injures et diffamation à Dakar et aux États-Unis à Houston où il possède au moins une maison. 
 
Aux avocats sénégalais, français et américains que j’ai commis j’ai demandé de réclamer le franc symbolique à titre de dommages et intérêts et, afin que nul n’en ignore, la publication de la décision à intervenir en première page de certains organes de presse au Sénégal et à l’étranger.
 
 
Paris le 26 Mai 2018
 
Abdoulaye Wade
Ancien Président de la République
Lundi 28 Mai 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :