Nouveau recteur de l’université Assane Seck de Ziguinchor / Ce qu’il faut savoir sur Mamadou Badji.


Le président de la République, à l’issue du conseil des ministres du mercredi 13 mai 2020, a nommé un certain nombre de personnalités à  différents postes. C’est ainsi qu’il a porté son choix sur le Professeur d’université Mamadou Badji pour remplacer le professeur Courfia Kéba Diawara au rectorat de l’université Assane Seck de Ziguinchor. Mamadou Badji est un homme du sérail. Il est professeur titulaire d’histoire du droit, des institutions et des idées politiques de classe exceptionnelle, 2ème échelon depuis avril 2016. Il est natif de la région de la Ziguinchor, plus précisément de Sindian, le 05 janvier 1961 où il a fait ses études primaires.

Mamadou Badji a décroché son doctorat en Droit à  l’Université Pierre-Mendès-France de Grenoble 2 en 1998. Depuis, il enchaine les grades. De 1996 à 2001, il était assistant stagiaire d’histoire du droit de 1996 à 2001. C’est en 2001 qu’il a eu l’agrégation des facultés de droit. Au fil du temps, en 2010 et 2015 il est devenu professeur titulaire de classe normale et c’est un an après, en 2016, qu’il est devenu professeur titulaire de classe exceptionnelle.

Avant sa nomination, il était le doyen de la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar depuis le 30 juillet 2013. Il fut le responsable de la formation doctorale : Histoires-Relations internationale-Droit de l’intégration et de l’Omc… 

Le professeur Badji est membre fondateur du Réseau des chercheurs en droit de la Santé de l’agence universitaire de la francophonie en décembre 2002. Il est membre de la commission d’élaboration du code de la santé publique au Sénégal… Il est plus actif sur l’international où il est membre de plusieurs institutions, comités, réseaux et associations universitaire.

Le professeur Mamadou Badji a publié un nombre conséquent d’ouvrages, parmi lesquels : « Proches et fin de vie médicalisée. Le cas du Sénégal », in : Les proches et la fin de vie médicalisée. Panorama international (dir. Brigitte Feuillet-Liger), Bruylant, 2013, pp.245-260, 2010, « Le Chef d’Etat dans les régimes politiques africains : miroir des modes traditionnels d’exercice du pouvoir politique », in : Droit sénégalais, n°9, novembre, Toulouse, Presses de l’université Toulouse 1 Capitole, pp.33-65, 2009, « Usage et usages de l’eau dans le contexte socio-historique du Sénégal. L’exemple de la région de Casamance », in : Annales de l’université Toulouse 1 Capitole, tome LI, pp.19-34... Une vingtaine de travaux scientifiques publiés durant sa riche carrière. Il a eu à faire des coproductions avec d’autres scientifiques universitaires, plus d’une dizaine de publications.

Le professeur Mamadou Badji est un homme du sérail  universitaire. Il sera à l’université Assane Seck de Ziguinchor dans un terrain qu’il maitrise bien pour y avoir enseigné pendant quatre ans et acquis de l’expertise nécessaire à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar où il a gravi tous les échelons de la hiérarchie...
Jeudi 14 Mai 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :