Meurtres de jeunes filles au Sénégal : Ndèye Saly Diop Dieng condamne les faits et annonce un fonds d'appui destiné aux victimes.


Les meurtres récents de jeunes filles à Grand Yoff et dans la région de Louga occasionnent depuis la semaine dernière de nombreuses condamnations. Et c'est le ministre de la femme, de la famille, du genre et de la protection des enfants qui a elle aussi regretté ces assassinats brutaux de la Congolaise Lotaly Mollet et de la jeune fille Khady Badiane.

Le ministre en charge de la protection de la gente féminine, Ndèye Saly Diop Dieng, animée de tristesse et meurtrie par de tels actes qui allongent la liste macabre de femmes et de filles victimes d’une violence gratuite, a condamné avec la dernière énergie ces événements de haute tristesse.

Aussi, le ministre annonce à l'occasion de sa visite au siège de l'Association pour la promotion de la femme sénégalaise (APROFES) de la région de Kaolack, des mesures pour barrer la route à ces assaillants à l'endroit des femmes. Un fonds d’appui est ainsi accrédité par le ministère de la femme destiné à soutenir et accompagner les femmes et les filles confrontées à des situations de violence.

La délégation conduite par le ministre à Kaolack, s'est inclinée devant la mémoire des disparues et a présenté leurs sincères condoléances aux familles et à tous les activistes sensibles aux droits des femmes et à leur automatisation, tout en espérant, a enfin dit la ministre, que « notre système judiciaire saura conformément à ses traditions d’efficacité et d’équité, rendre justice... »
Dimanche 23 Mai 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :