Meurtre : Les premières réactions de la Direction générale de la Police sur l’affaire Lotaly Mollet.


Le meurtre de l’étudiante Lotaly Mollet n’a pas révélé ses derniers secrets. Le contrôleur général Modou Diagne, Directeur général adjoint (Dga) de la Police nationale, institution qui a en charge ce dossier, s’est prononcé là-dessus. Affaire qui a plongé les populations des Hlm Grand-Yoff dans la tristesse. Non, sans préciser que l’enquête suit son cours, malgré l’interpellation du présumé meurtrier. 
 
Interpellé, en marge de la cérémonie d’inauguration des salles de l’École nationale de police (Enp) réhabilitées et équipées par le projet Poc (Partenariat opérationnel conjoint), il s’est félicité de la capacitation des éléments des forces de défense et de sécurité. Il s’agit d’éléments de la police, de la gendarmerie et de la Douane. Une inauguration organisée à l’occasion de la ‘’Quinzaine de l’Europe’’ célébrant la déclaration Schumann du 9 mai 1950 correspondant à la naissance de l’Union européenne.
 
Cette formation qui a profité à des agents sénégalais, selon le communiqué de l’Union européenne qui a financé le projet, répond ‘’à une priorité commune’’ des deux parties. ‘’Ce programme est financé à hauteur de 9 millions d’euros (5,9 milliards de nos francs) par l’Ue, et a démarré depuis novembre 2019 à la demande des autorités sénégalaises. Par une approche globale inclusive et concertée, ce projet appuie l’ensemble des acteurs qui luttent contre le trafic de migrants et la traite de personnes au Sénégal’’. Cet appui européen, informe toujours le document parcouru par Dakaractu, ‘’se traduit essentiellement par un renforcement de capacité des forces de sécurité et par la mise à disposition d’équipements, de structures et technologies aux directions et services de la police, de la gendarmerie, de la douane et de la justice en première ligne dans la lutte contre ces menaces’’. 
Vendredi 21 Mai 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :