Marche devant le Palais présidentiel : Le débat s'invite à l'hémicycle et divise le parlement sénégalais.


Les parlementaires n’ont pas passé sous silence  l'arrestation des activistes Guy Marius Sagna, Babacar Diop et compagnie. 
Du côté de la majorité, les députés réclament des sanctions sévères et exemplaires contre ceux qui ont   bravé l'interdiction du préfet de Dakar en manifestant  devant le palais présidentiel.
"Il faut des sanctions  sévères  et exemplaires à l'encontre des personnes arrêtées lors de cette marche interdite par l'autorité. Car c'est  une première, et il faut sévir vite avec la manière", dixit la parlementaire de la majorité Aïda Sow Diawara.
Au député  Songhé Diouf  d'inviter  le ministre  à appliquer  des sentences  sévères  aux activistes, car estime t-il,  "cette mobilisation  devant  le palais pouvait  dégénérer et aboutir à l'irréparable comme cela se fait dans les autres pays de la sous région".
Par contre, du côté de l'opposition, les députés dénoncent  ce qu'ils considèrent comme une forfaiture. Le député Déthié Fall exige la libération pure et simple des mis en cause. 
"Il faut faire disparaître l'arrêté Ousmane Ngom et libérer purement et simplement Guy Marius Sagna, Babacar Diop et compagnie", plaidera le député. Car selon lui, "on a des forces de l'ordre capables d'encadrer une marche sans tambour ni trompette..."
Dimanche 1 Décembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :