Macky Sall au 7ème Forum international de Dakar : « nous devons continuer à pointer du doigt les causes internes et externes des conflits sur le continent… »


A l’ouverture du 7ème forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique, le président de la République a évoqué l’urgence d’appuyer, d’accompagner les différentes missions panafricaines sur leur mission de maintien de la paix. Car, il n’existe qu’une seule mission de l'Union africaine qui compose 21.000 soldats envoyés en Somalie. Car fait-il savoir que beaucoup de pays d’Afrique souffrent de la progression terroriste.

« L’urgence est là, dans ces pays déstabilisés, en partie occupés et menacés dans leur existence, ces vies perdues, ces familles endeuillées, ces économies perturbées. Les défis transfrontaliers sont énormes ».
Revenant sur la question de la sécurité, le président de dire que « la sécurité n’a pas de pris mais un coût ». « Il nous faut un minimum de dépense pour avoir des armées bien équipées et bien entraînées. La sauvegarde de la paix et de la sécurité du continent nous incombe au premier chef. Face à la montée du péril terroriste, il nous faut beaucoup plus de flexibilité budgétaire pour permettre à nos pays de se donner les moyens d’assurer un minimum de défense nationale avec des armées bien entraînées et bien équipées » fait-il savoir.

C’est pourquoi, il invite à une mission commune. « Nous partageons les vulnérabilités communes. Les défis transfrontaliers, aucun pays ne peut y faire face tout seul. J’en appelle à la responsabilité nationale, solidarité internationale et sécurité collective. Nous devons continuer à pointer du doigt les causes internes et externes des conflits sur le continent »
Le thème de cette 7ème édition porte sur « Enjeux de stabilité et de la chance en Afrique dans un monde post-covid 19 »

« Nous devons interroger la doctrine des opérations de maintien de paix en Afrique. Elles sont 7 déployées en Afrique dont 6 des nations unies et une mission de l’union africaine déployées en Somalie qui compte 21.000 soldats  plus de 75.000 soldats pour les 7 missions » conclut le président de la République qui s’exprimait en ouverture face à ses paires venus assister au forum : Mohamed Bazoum, président du Niger, Cyril Ramafoza, président Afrique du Sud, Umaro Cissoko Embalo président de la Guinée Bissau, Charles Michel président conseil européen, Moussa Faki Mahamat président de la commission de l’Union Africaine.
 
--
 
 
Lundi 6 Décembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :