MBOUR : "Il faut que les jeunes croient en eux, croient à la possibilité de réussir dans ce pays là" (Lamine Ndiaye, chargé de com de la Cojer communale)


Sous la houlette de la coordonnatrice communale de la Cojer de Mbour, Mame Diarra Faye, les jeunes apéristes ont tenu une session de formation pour mieux comprendre le PSE tout en les outillant pour ce qui concerne la phase deux du 5 3 5. 

Pour le porte parole du jour, ce cadre de concertation permettra d'avoir des informations et des opportunités de travail. "Le principal problème de l'employabilité des jeunes c'est le manque de formation et d'éducation, cette formation fera d'eux des pourvoyeurs d'emploi", dira Lamine Ndiaye. Interpellé sur le chômage des jeunes et l'immigration clandestine, le chargé de com de la Cojer de Mbour de préciser que l'emploi a toujours fait défaut dans ce pays, mais la difficulté est que les jeunes ne savent pas quoi faire pour pallier ce problème, il faut les former dans le but d’en faire des gens opérationnels sur le marché d'emploi.

Sur la question de l'immigration clandestine, Lamine Ndiaye de souligner : "C'est un phénomène que nous déplorons, nous demandons à ces gens de rester et d'aller vers les structures mises en place. Il faut que les jeunes croient en eux, croient à la possibilité de réussir dans ce pays là."

Concernant leur cri du cœur à propos de la création d'emploi pour les jeunes du département, ce dernier de souligner que les autorités locales, particulièrement El Hadj Oumar Youm, se sont investies et des débuts de solution sont en train d'être trouvés... 
Samedi 14 Décembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :