Lundi noir dans l’école sénégalaise / Un mouvement respecté et les enseignements perturbés.


Le mouvement de grève et de débrayage annoncé par le G20 est respecté par les enseignants. Un tour est fait dans certains établissements de Dakar, le constat est unanime. Les enseignements sont perturbés. Rares sont les enseignants qui n’ont pas respecté le mouvement de grève. Les enseignants du G20 ont totalement respecté ce mouvement. Il y a même des enseignants du G5 qui, disent-ils, « par devoir de solidarité de corps », ont respecté le mouvement.

Les enseignants que nous avons trouvés dans les établissements ont fustigé les arrestations des leurs. Ils exigent leur libération,  car disent-ils, « la place de l’enseignant n’est pas en prison mais dans les classes. » C’est pourquoi ils invitent l’État du Sénégal à mettre de l’eau dans son vin sinon, ils sont déterminés à entrer dans la danse. D’aucuns soulignent que d’autres mouvements sont en gestation pour perturber le système éducatif.

On nous signale que le G5 va bientôt entrer en mouvement. Les secrétaires régionaux sont convoqués en réunion dans les jours à venir pour peaufiner les stratégies de lutte en soutien de leurs collègues qui sont entre les mains des forces de l’ordre. 

Pour rappel, le secrétaire général du CUSEMS-A et un autre enseignant sont arrêtés par les forces de l’ordre depuis le week-end. Une situation qui a indisposé le corps enseignant qui en solidarité a décrété ce lundi 01 mars 2021, lundi noir. Pas de cours dans tous les établissements du Sénégal... 
Lundi 1 Mars 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :