Le dossier de la Caisse d’avance devant la Cour d’Appel : Moussa Taye démontre le lien avec la candidature proposée de Khalifa Sall


Le dossier de la Caisse d’avance devant la Cour d’Appel : Moussa Taye démontre le lien avec la candidature proposée de Khalifa Sall
Dans une interview accordée au journal Vox Populi de ce jour, le conseiller politique du maire de Dakar, Moussa Taye voit une manipulation de l’Exécutif dans la subite convocation du dossier de la caisse d’avance devant la Cour d’Appel après la réunion de responsables socialistes proposant la candidature de Khalifa Sall à la présidentielle.

« Cela est étonnant dans la mesure où presque 300 dossiers d’appel antérieurs à celui de Khalifa Sall dorment dans les greffes de la Cour d’Appel. A titre d’exemple, l’affaire Barthélémy Dias vs feu Ndiaga Diouf est antérieure à l’affaire de la caisse d’avance et curieusement, elle n’est pas encore retenue. Cela veut dire que la main de l’Exécutif est encore intervenue pour extirper le dossier, le bâcler afin de le vider définitivement avant les élections. La volonté d’écarter Khalifa Sall du jeu électoral est devenue plus qu’évidente. »

Par ailleurs, le conseiller politique du maire de Dakar donne son avis sur la juridiction de jugement. Il considère que « les principaux responsables de cette juridiction bénéficient du décret prolongeant l’âge de retraite de certains magistrats. Ce qui rend suspect leur position. » Il interpelle également l’Union des Magistrats du Sénégal. L’UMS a le devoir de dénoncer cette justice sélective. L’autre point est que tous les magistrats qui bénéficient du décret de prolongation doivent être récusés pour éviter certaines interprétations. »

 
Mercredi 30 Mai 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :