L’assassin présumé de Anta Ndiaye cerné : « Memeu », 17 ans et tueur froid

C’est grâce au bonnet d’un bébé, retrouvé sur la scène de crime, que les policiers sont remontés à Mamadou Ba dit « Memeu » qui a froidement tué Anta Ndiaye, âgée de 8 ans, à Bargny Kipp Finkone.
Témoin oculaire des faits, T. Mboup, cousine de la victime, a raconté aux policiers un crime surréaliste. Que s’est-il passé dans la tête de l’assassin présumé, un jeune tailleur né le janvier 2005.


Lundi passé, vers 19 heures, des jeunes à la recherche de ferraille, faisaient une découverte macabre dans un bâtiment en cours de construction sis à Bargny Kipp Finkone. Le corps sans vie d’une fillette était entouré d’un pagne, fixé au sol par des briques. Les premiers constats effectués par les policiers attestent que la fillette, identifiée plus tard sous le nom d’Anta Ndiaye, 8 ans, avait été tuée et de manière très violente. À preuve, du sang coulait encore de son nez alors que des traces de blessures étaient visibles sur son cou et au niveau de sa nuque.
Selon nos confrères du journal Libération, l’autopsie révélera qu’Anta Ndiaye est morte » à la suite d’une asphyxie mécanique par étranglement ». Elle était associée à des « lésions » causées par des « coups et blessures par objet contondant ». Cependant, les légistes ont noté l’absence «  de signe d’agression sexuelle », pour dire que la fillette n’avait pas été violée contrairement à la thèse avancée après les premiers constats d’usage. Ce lundi donc, en étudiant la scène de crime, en présence de la police scientifique, les enquêteurs du commissariat de Bargny sont attirés par deux faits. D’abord, plusieurs traces de pas étaient visibles au sol. Ensuite, un bonnet de Bébé, dont la présence contrastait carrément avec le décor des lieux, les a intrigués. Comme avec les documents abandonnés lors du meurtre du taximan Moustapha au Point-E, en novembre 2021, c’est grâce à ce bonnet que les policiers sont remontés au tueur présumé. Muni de ce précieux indice, ils ratissent large les maisons se trouvant dans la zone avant que la chance ne leur sourit.
Selon la même source, une dame, A. Lo, qui habite à quelques mètres de la scène de crime, a affirmé que le bonnet était celui de son bébé et qu’il l’avait porté le jour même des faits. À la question des enquêteurs de savoir comment le bonnet a pu se retrouver sur la scène de crime, A. Lo a juré qu’elle ne le savait pas. Cependant, elle a livré un détail important aux enquêteurs : à un moment donné, elle avait confié son Bébé à sa sœur T. Mboup, une cousine d’Anta Ndiaye. T. Mboup est automatiquement cueillie et embarquée au poste pour interrogatoire. Lors de son audition, elle révèle aux policiers qu’Anta Ndiaye a été tuée devant elle. Mais que, prise de panique, elle a pris la fuite.
Elle ajoute avoir pensé, un moment, dénoncer le meurtrier présumé, mais qu’elle avait peur des représailles. Dans ses confidences faites entre deux sanglots, il ressort que le meurtrier présumé est Mamadou Ba dit « Memeu », un tailleur né le 2 janvier 2005 à Bargny et demeurant à Bargny Finkone. D'après T. Mboup, Mamadou Ba sortait avec une de leur cousine du nom de Maguette. Mais, ayant appris que cette dernière avait  décidé de le quitter, Mamadou Ba avait demandé à lui parler. C’est ainsi qu’en compagnie d’Anta Ndiaye pour aller acheter du charbon, elle saisit l’occasion afin de retrouver Memeu dans un bâtiment en construction pour plus de discrétion. La suite est juste surréaliste.
« Mamadou Ba parlait, je l’écoutais et Anta, qui ne savait même pas de quoi on parlait, le regardait. Il lui a demandé pourquoi elle le regardait. Puis, il a sauté sur Anta pour l’étranger. C’est quand j’ai vu ma cousine, au sol, baver, que j’ai couru et que le bonnet du bébé est tombé ». Pour ne pas prendre de risque T. Mboup est placé en garde à vue pour nécessité de l’enquête. Mamadou Ba, quant à lui, avait déserté son domicile depuis lors. Mais, mardi soir après une planque, il a finalement été arrêté par les policiers vers 21 heures 30. Malgré les indices graves et concordants, notamment des traces de griffures sur ses mains et les témoignages détaillés de T. Mboup, Mamadou Ba continuait jusqu’au moment où nous mettions sous presse de nier les faits. Tout au plus, il a juste reconnu qu’il sortait effectivement avec la cousine d’Anta Ndiaye, Maguette. À 8 ans, Anta semble avoir payé, de sa vie, la décision de sa cousine de rompre avec son amour de jeunesse.
Jeudi 28 Avril 2022
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :