L'Etat islamique revendique l'attaque d'Inates et affirme avoir tué au moins 100 soldats nigériens.


L'Etat islamique revendique l'attaque d'Inates et affirme avoir tué au moins 100 soldats nigériens.
Mardi 10 décembre, une position de l'armée nigérienne à Inates, dans l'ouest du pays, près de la frontière malienne a été attaquée par des hommes armés venus à bord de plusieurs véhicules 4X4 et à motos. 

Le gouvernement nigérien a reconnu, mercredi 11 décembre, la perte de 71 soldats et a affirmé avoir tué des dizaines d'assaillants dont on sait maintenant qu'ils appartiennent au groupe Etat islamique. 

Le groupe Etat islamique a revendiqué l'attaque qui a visé le camp militaire de l'armée nigérienne à Inates. Cependant, l'organisation terroriste qui compte une succursale dans la région, à savoir l'EIGS affirme avoir tué au moins 100 soldats, compte non tenu des blessés occasionnés dans les rangs de l'armée. 

L'Ei prétend en outre avoir pris possession d'une quantité importante d'armes et de munitions mais aussi de 16 véhicules militaires et de plusieurs chars. Le groupe terroriste ajoute que le camp a été complètement brûlé par ses "combattants". L'Etat islamique n'a cependant n'a pas déploré de pertes parmi ses combattants. 
Jeudi 12 Décembre 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :