Kaolack : l'autoroute Mbour-Fatick-Kaolack va traverser une vingtaine de communes et une quarantaine de villages


Les autorités administratives, les services en charge de la réalisation de cette voie de communication routière et les populations se sont donné rendez-vous ce jeudi à la gouvernance de Kaolack. Au menu de cette rencontre, la présentation de l'autoroute à péage Mbour-Fatick-Kaolack.  Le chef du projet Ageroute-Sénégal, Mouhamadou Moustapha Dème, revient sur les grandes lignes :
« C'est une réunion d'information sur les aspects techniques. Donc, c'est une autoroute de 100 km de long en 2x2 voies extensible en 2x3 voies, y compris les voies de connexion. Il y aura 4 échangeurs à réaliser notamment à Thiadiaye, Gandiaye, Fatick et à Kaolack. Elle pourra permettre la décharge de la zone centre, mais aussi vers la zone ouest notamment Dakar et Thiès. Son point de départ coïncide avec le point final de l'autoroute AIBD-Mbour qui est en cours de réalisation. Donc, l'autoroute va passer sur la route nationale jusqu'à Tattaguine, ensuite elle va traverser la route nationale pour aller vers le Nord et à partir de Tattaguine jusqu'à Kaolack. Il y aura trois départements à traverser tels les départements de Mbour, Fatick et Kaolack, une vingtaine de communes et une quarantaine de villages. »
Actuellement, les études d'impact environnemental et social sont en train d’être réalisées pour notamment la situation foncière, la sécurité des personnes et leurs biens et autres. « Parallèlement, on avance sur la libération des emprises et aussi informer les populations par rapport à cela. En plus du passage des animaux, toutes les voies existantes qui traversent l'autoroute seront rétablies. On réalisera des passages aussi bien pour les populations que pour le bétail. L'autoroute sera clôturée des deux cotés. On fera des enquêtes parcellaires pour voir combien de personnes seront affectées et la population sera sensibilisée et impliquée du début à la fin des travaux », a rassuré Mr Dème...
Pour sa part, le gouverneur de la région de Kaolack, Al Hassan Sall, a magnifié la réalisation d'un tel projet avant de revenir sur sa pertinence.
« C'est une satisfaction qui se justifie par les effets hautement positifs de ce projet. Du point de vue développement économique, du point de vue sécuritaire mais également de l'attrait que l'autoroute va relativement exercer. Donc, nous estimons que c'est un projet attendu par les populations et par nous mêmes acteurs territoriaux sans oublier les élus locaux et nationaux ».
Vendredi 22 Juin 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :