KAFFRINE, une région qui manque presque de tout.

Créée par décret présidentiel en 2008, la Région de Kaffrine est l'une des plus grandes régions administratives du Sénégal. Elle couvre une superficie de 11.492 km2 et constituait presque les 2/3 de l’ancienne région de Kaolack. Zone-carrefour, Kaffrine est géographiquement limitée au Nord par les régions de Diourbel et Louga, à l’Est par la Région de Tambacounda, au Sud par la République de Gambie et à l’Ouest par la Région de Kaolack. Elle est l’une des rares Régions du Sénégal, avec Dakar et Tambacounda, qui comptent quatre départements. Mais malgré cette position stratégique, elle demeure une localité qui manque presque de tout.


KAFFRINE, une région qui manque presque de tout.
Cette Région, riche de 700.000 âmes, est pauvre en activités génératrices de revenus.
Les infrastructures et services sociaux de base s’y font désirer. 
L’agriculture, principale activité des populations, n’y est pas assez soutenue ; elle reste tributaire de la saison des pluies. 
D’une population essentiellement jeune, Kaffrine manque d’infrastructures sportives et récréatives ainsi que d’infrastructures routières pour faciliter la mobilité des personnes et des biens. 
Conscient de cette situation déplorable, le gouvernement du Sénégal avait promis la construction, en début du mois d’octobre 2017, de la route Kaffrine-Nganda qui reste une vieille doléance des populations de ces localités. L’impraticabilité de cette route cause d’énormes dégâts aux populations sur le plan sanitaire, sécuritaire avec la recrudescence des cas d’accidents mortels, de blessures graves ainsi que de maladies de toutes sortes.
Le gouvernement du Sénégal s’était aussi engagé à construire et équiper le stade Régional qui tarde à voir le jour. A l’instar des autres Régions du Sénégal, Kaffrine devrait bénéficier de cette infrastructure sportive qui participera, sans nul doute, au développement du sport ; facteur de brassages et d’amitiés entre jeunes. Ainsi le conseil communal de la jeunesse de Kaffrine par la voix de son président Ndème Ndiaye interpelle les autorités étatiques face à cette situation difficile de la région tout en interpellant l’Etat du Sénégal, au respect de ses différents engagements vis-à-vis de leur localité. Des engagements pris selon le président du Conseil communal de la jeunesse en marge de la réunion du conseil des ministres délocalisé à Kaffrine. Le respect de ces engagements va à coup sûr, booster le développement de la région et lutter contre le chômage des jeunes ainsi que le phénomène de l'exode rural; c'est du moins l'avis de Ndème Ndiaye...
Mardi 24 Octobre 2017




Dans la même rubrique :
MOI FALLOU SENE !

MOI FALLOU SENE ! - 26/05/2018