Industrie pharmaceutique : le Sénégal se dote d’une agence de réglementation et vise la souveraineté du secteur.


Le ministre de la santé et de l’action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr a procédé, ce 19 mai, au lancement des groupes de travail technique (GTT) visant à la relance de l’industrie pharmaceutique pilotée par l’Agence de Réglementation Pharmaceutique (ARP).

Créée le 7 avril 2022 en intégrant les missions de la direction de la pharmacie et du médicament (Dpm), l’agence est un dispositif réglementaire qui veille à la bonne marche du secteur pharmaceutique depuis la production en passant par la distribution des médicaments.

Étape majeure dans le processus de renforcement de l’industrie pharmaceutique, la mise en place des groupes de travail vise à une autonomisation du secteur, mieux, une amélioration de la disponibilité et l'accessibilité des médicaments avec la production future de vaccins dans le pays. Les groupes de travail technique au nombre de sept (7) vont travailler sur des fonctions réglementaires avec des missions spécifiques soutenues par une vision d’atteindre la maturité de niveau 3 d’ici fin 2022.

Ainsi, le système réglementaire et d'octroi des licences, la qualité et système d’information, l’inspection et la libération de lot, l’homologation des médicaments et autres produits de santé, la vigilance et les essais cliniques, le test au laboratoire et surveillance du marché, la mise en place de l’ARP seront les différents axes d’intervention des groupes de travail technique.

Un comité de suivi se chargera de superviser le fonctionnement des GTT et de mettre à la disposition des GTT les informations et ressources nécessaires pour leur travail.
Vendredi 20 Mai 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :