Inauguration du pont de Farafégné : « L’inauguration du pont est comme les découvertes de l’or, du pétrole et du gaz pour nous en Casamance… » (Mor Talla Ndiaye)


L’inauguration du pont de Farafégné a suscité beaucoup d’espoir au sein de la classe politique koldoise, notamment les élus et hauts cadres. À ce titre, ils ont été approchés afin de donner leur point de vue sur la question.

Mor Talla N’diaye, conseiller économique et environnemental de dire : « l’inauguration du pont est comme les découvertes de l’or, du pétrole du gaz. Le même enthousiasme qu’a eu le Sénégal avec la découverte du pétrole et du gaz, nous avons, nous sudistes, plus que cet enthousiasme par rapport à l’inauguration du pont », déclare-t-il.

Il ajoutera à ce titre : « ce pont est issu de la bonne politique du président de la République Macky Sall entre la Gambie et le Sénégal et même de la Guinée Bissau. Cette bonne politique a eu beaucoup d’effets positifs car ayant même participé à apaiser le conflit casamançais... » 

Restant sur la même dynamique, il précise : « la construction va désormais désenclaver totalement la Casamance. Nous pourrons acheminer nos malades et nos morts rapidement des deux côtés. Moi, j’ai toujours vécu le calvaire comme la plupart et j’ai passé même deux nuits blanches là-bas. » 

Alassane Baldé, maire de la commune de Thietty, de se réjouir de cette inauguration en ces termes : «   à mon avis, Macky a réussi là où les autres ont échoué pour désenclaver la Casamance. Nous pensions qu’avoir un pont à Farafégné était un rêve. Mais avec cette réalisation, ma commune va beaucoup souffler car nous produisons beaucoup de piment et d’aubergine achetés en Gambie. L’avantage pour moi du pont, c’est que désormais le transport sera très très flexible et le 1/3 des produits de nos commerçants ne risque pas de pourrir et pourra arriver très vite à Banjul... » 

À en croire Amadou Baldé, maire de la commune de Coumbacara, « c’est un véritable soulagement pour les populations surtout frontalières d’avec la Guinée Bissau qui avaient beaucoup de mal à rallier Dakar. Aujourd’hui, avec 6 heures de temps nous pouvons arriver à Dakar et régler nos affaires sans retard au ferry de Farafégné », se réjouit-il.

Mor Talla conseiller économique et environnemental de lancer un appel : « nous devons réélire Macky car ce pont est une preuve palpable de ses capacités, comme la plupart des projets entamés en Casamance tels la route Sédhiou-Marsassoum, la boucle du Fouladou entre autres... » 
Lundi 21 Janvier 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :