HCCT : Les raisons du lancement de la série d’auditions.


Le Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT), troisième institution constitutionnelle dont la création répond, au souci de contribuer à l’émergence de territoires viables à l’horizon 2035, est un instrument qui se situe au carrefour des échanges entre les institutions de décentralisation et de développement territorial, a confié la présidente du HCCT, à l’occasion de la séance plénière de ce 12 décembre, avec comme ordre du jour l’audition du président de l’Association des Maires du Sénégal (AMS), Aliou Sall.
Ce dernier a répondu à l’invitation de l’institution pour exposer sur le PSE vert et la territorialisation des politiques publiques en matière de développement durable. Le maire de la commune de Guédiawaye s’est appesanti sur le sous-thème ‘’modalités d’intervention et de coordination des parties prenantes : Etat, collectivités territoriales, populations et autres acteurs pour la réussite des programmes Zéro déchet et Zéro bidonville’’.  Pour Aminata Mbengue Ndiaye, le choix de ce thème répond à une triple exigence. D’abord, il s’inscrit parfaitement dans l’axe numéro 11 des ODD lequel préconise de faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résiliants et durables. Ensuite, la thématique recoupe, selon Aminata Mbengue Ndiaye, les préoccupations du président de la République, Macky Sall qui a érigé en priorité les questions environnementales, la lutte contre l’encombrement urbain, la salubrité, l’occupation illégale de la voie publique qui constituaient déjà dans la première phase du PSE, un des piliers de l’axe 2.
Le HCCT est une interface entre l’Etat et les Collectivités territoriales et à ce titre, l’institution constitue un organe d’appui technique et de capacitation, de facilitation et de mise en relation, a-t-elle expliqué. 
Consciente du chantier de l’institution, la présidente a tenu à rappeler la mission de l’organe qui s’inscrit dans la promotion de territoires viable, fiables et porteurs de développement socio-économique durable, équitable et solidaire.
Au delà de mener des réflexions stratégiques sur les dynamiques de la décentralisation et de la gouvernance locale, le HCCT est également un instrument politique qui fabrique les réponses aux questions posées par les enjeux de l’efficacité de l’action publique à travers la fourniture d’informations et d’études nécessaires à l’élaboration des politiques d’incitation, d’innovation et de valorisation des territoires pour leur développement, dira Aminata Mbengue Ndiaye.
À cet égard, pour renforcer la posture de l’institution et sa force de proposition, la présidente du HCCT a renseigné sur le plan stratégique dont s’est doté l’organe qui touche entre autres le domaine du financement du développement territorial, de l’attractivité des territoires, de la création de cadres favorables à l’implantation d’entreprises.
‘’Le HCCT devra apporter une contribution décisive, en complément du travail déjà fait et qui est loin d’être négligeable, le processus d’opérationnalisation de la vision éclairée 5-3-5 ‘’Ligeeyal Ëlëk’’, un concept innovant’’, a expliqué le successeur de Ousmane Tanor Dieng.
Parallèlement aux travaux des commissions, six auditions seront effectuées par l’assemblée plénière du HCCT conformément au calendrier arrêté, a informé la présidente de l’institution.
Les autres auditions qui succéderont à celle du président de l’AMS, Aliou Sall, vont respectivement concerner les acteurs institutionnels, notamment le ministre des collectivités territoriales, du développement et de l’aménagement du territoire, le ministre du logement et de l’hygiène publique, le ministère de l’environnement et du développement durable auxquels vont se joindre les acteurs non institutionnels comme le secrétaire du syndicat des travailleurs du nettoiement et enfin l’expert en environnement, Ali Aïdar, directeur général de l’Agence sénégalaise de la reforestation et de la grande muraille verte. La session extraordinaire sera clôturée le jeudi 19 décembre 2019.
Jeudi 12 Décembre 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :