Gamou annuel de Cheikh Hadrame : « Pour les élections présidentielles de 2019, je ne suis ni du côté de Macky Sall ni du côté de l'opposition. Je prie pour le meilleur candidat du peuple »


Des centaines de fidèles musulmans, venus des quatre coins du pays et même de l’étranger, la foi en bandoulière, se sont retrouvés ce samedi  au quartier Darou dans le faubourg de Sor, pour communier dans la joie et l’allégresse, avec les descendants et dignes héritiers de Feu Cheikh Hadrami, dans le cadre de ce  Gamou annuel de la confrérie Khadria.
La capitale du Nord a connu ainsi l’affluence des grands jours à l’occasion de ce Gamou annuel organisé cette année par Cheikh Sidy Bouya Ould Cheikhal Khalifa Ould Cheikh Hadrami.
Cette grande manifestation s’est déroulée dans la ferveur la plus religieuse et le recueillement.
Pendant toute la nuit du samedi à dimanche, on a chanté les panégyriques à la gloire du Prophète Mohammed (PSL) et déclamé des khassaides de Cheikhna Cheikh Saadhbou.
Certains fidèles plus pragmatiques ont mis à profit cet événement culturel et religieux de grande envergure pour effectuer des ziarras et renouveler leur acte d’allégeance auprès des descendants du Prophète Mohamed (Psl) et autres chefs religieux khadres qui ont tenu vaille que vaille à assister à ce Gamou.  
Le chef de l’État y était représenté par une forte délégation du gouvernement conduite par le gouverneur Adjoint Amadou Diop, le préfet du département de Saint-Louis et d’autres chefs de service de la région
M. Diop a saisi cette occasion pour insister longuement sur l’importance de ce Gamou initié, il y a des années par Feu Cheikh Hadrami, un homme de Dieu, un érudit du Saint Coran, qui s’était évertué à contribuer efficacement au développement économique, social et culturel de la nation.
Il a surtout demandé à Cheikh Sidy Bouya de formuler d’intenses prières pour le peuple Sénégalais et pour le chef de l’État.
Dans sa réponse, Cheikh Al Khalifa a remercié le gouvernement pour son appui à l’organisation de ce Gamou annuel. Cependant, il n’a pas manqué de déplorer avec la dernière énergie le retard noté dans la mise en place des vivres et de rappeler que les membres de la famille de Cheikh Hadrami sont non seulement des descendants du Prophète Mohamed (qui méritent plus de considération) mais, ils demeurent des citoyens Sénégalais à part entière. Il a invité l’actuel régime à accorder un intérêt particulier à ce Gamou.   Selon  Cheikh Al Khalifa, il n’est aucunement dépendant d’un gouvernement surtout celui du régime actuel qui l’appuie  que par gamou annuel pour deux tonnes de riz. Le fils de Cheikh Hadrame devant toute l’assistance déclare : "pour les élections présidentielles de 2019, je ne suis ni du côté de Macky Sall ni  d’un autre candidat. "
Cheikh al Khalifa poursuit son argumentaire en faisant comprendre  à qui veut l’entendre " je suis pour le meilleur candidat du peuple  s’il s’avère être Macky Sall Al Amdoulilah si c’est un autre sénégalais on l’acceptera... "
Lundi 19 Novembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :