Formation professionnelle : Le chantier du ministre Dame Diop qui promet un emploi décent aux jeunes


Après l'exercice du vote du budget du ministère de l'emploi, de la formation professionnelle et de l'artisanat, Dame Diop s'est réjoui de la tournure des concertations qui ont été satisfaisantes dans l'ensemble,
saluant au passage la compréhension et la reconnaissance des parlementaires par rapport aux orientations du chef de l'État dans la mise en oeuvre des politiques publiques. "Cela nous réconforte, mais en même temps nous avons envie, avec ces motivations d'aller de l'avant", lance le ministre de l'emploi.
Ayant cru en la formation professionnelle, le président de la République, d'après son ministre a été le premier à croire en la formation professionnelle. C'est d'ailleurs, la raison pour laquelle, compte tenu de la  jeunesse de notre pays, " il a bien renforcé le budget du ministère pour permettre à ces jeunes de bénéficier d’une formation professionnelle de qualité".
C'est ainsi, argumente le ministre, que l'affectation de l'intégralité de la contribution forfaitaire à la charge des employeurs de 20 milliards, s'est faite avec le président Macky Sall qui a compris très tôt le manque de ressources financières auquel le secteur était confronté.
"L'augmentation substantielle du budget du ministère fait aussi partie des éléments qui montrent que le chef de l'État est bien déterminé à hisser la formation professionnelle au sommet avec 58 milliards de budget", avance Dame Diop.
Ces initiatives ont permis de soulager beaucoup de jeunes en leur octroyant une bonne formation et une qualification.
Dans ce sens, le ministre annonce qu’en 2020, 32 centres de formation vont être ouverts et  les financements sont déjà bouclés. 
Dans le domaine de l'emploi, le ministre dira  que la barre des 500.000 emplois a été dépassée. En effet, rien que sur les emplois répertoriés avec le secteur privé, 491.000 emplois ont été décomptés entre 2012 et 2018, sans compter plus de 100.000 qui ont été retenus dans la fonction publique. Ceci fait dire   au ministre qu’une avancée significative dans la marche de l'emploi au Sénégal, peut être notée.
Cependant, l'objectif reste d'atteindre le cap des 90.000 apprenants en formation initiale pour, après se projeter dans le marché de l'emploi...
 
Mercredi 4 Décembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :