Education : l’Inter-cadre déchire l’accord signé entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants


Le mercredi 02 mai 2018, la plénière de l’inter cadre des syndicats d’enseignants s’est réunie au siège de la CSA pour examiner les derniers développements de la crise scolaire et réfléchir sur la conduite à tenir dans l’intérêt supérieur de l’école et des enseignants.

En effet, l’inter cadre des syndicats d’enseignants, tenant compte de la décision de suspension du mot d’ordre de grève par le SELS et le SNELAS/FC, tenant compte également de la même décision venant des quatre autres syndicats du G6  consécutivement à leur rencontre de « négociation » avec Madame la première dame, prend acte de ces décisions non sans relever et déplorer un certain nombre d’incohérences et d’inquiétudes.

Rappelons que l’argument opposé au khalif général des tidianes par tous les syndicats du G6 a été qu’ils devaient consulter leurs mandants avant de se prononcer. Seulement,

primo, nous ne croyons pas que, entre le repas qui leur a été servi par les soins de madame la première dame et leur décision de suspendre, ils aient pu recueillir l’avis de la base.

secondo, l’objet de la grève cette année a été exclusivement le non-respect d’engagements pris par le gouvernement. Alors, signer sur la seule base de nouveaux engagements nous parait, tout simplement, relever de l’amnésie.

Tertio, l’exclusion de la majorité des syndicats signataires du protocole d’accord et l’iniquité de l’augmentation de l’indemnité de logement : 40000F pour les titulaires et seulement 10000F pour les PC et MC attestent  du manque d’expertise de ceux qui étaient à la table de négociation.

L’exploitation de l’avis de la base nous conduit à nous conformer à sa volonté qui est de suspendre le mot d’ordre.

Au demeurant, nous tenons à attirer l’attention des collègues sur la sincérité du gouvernement qui peut donner de la main droite pour reprendre de la main gauche avec le jeu des impôts.

Enfin, l’inter cadre des syndicats d’enseignants tient à remercier tous les enseignants du Sénégal qui ont suivi ses mots d’ordre et les invite à rester vigilant et debout pour une sauvegarde des acquis et, au besoin, pour de nouvelles conquêtes.

Fait à Dakar, le 02 Mai 2018                                                          La Plénière de l’inter cadre      

 
Jeudi 3 Mai 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :
MOI FALLOU SENE !

MOI FALLOU SENE ! - 26/05/2018