Double meurtre de Médinatoul Salam : Les traces de sang restent mystérieuses

La chambre criminelle du TGI de Mbour abritera lundi le quatrième jour du procès de l'affaire du double meurtre de Médinatoul Salam. Dans le PV d'enquête préliminaire consulté par Dakaractu, les limiers se sont minutieusement penchés sur les constatations de la police technique et scientifique, ainsi que sur les conclusions des spécialistes de l'ADN.


Double meurtre de Médinatoul Salam : Les traces de sang restent mystérieuses
Parmi les mille bizarreries du dossier concernant le double meurtre de Médinatoul Salam, la présence de sang un peu partout sur la charrette censée avoir transporté les dépouilles pour inhumation et, sur l'un des véhicules du guide des thiantacounes, une L200 de couleur blanche, ne permettent guère d'éclairer les circonstances d'un crime qui a été commis. Les experts en combinaison blanche relèvent de très nombreuses taches brunâtres, transmises à des laboratoires qui les analysent. 

Les présumés meurtriers ont été  confondus grâce à un témoignage décisif du Dr Cheikh Tidiane Sy qui a noté, dans ses analyses, des traces de sang humain. Nombre d'énigmes fameuses ont subi l'épreuve de son microscope à balayage électronique. La blouse blanche avait réalisé plusieurs prélèvements, notamment sur les habits des suspects. Le médecin du Centre de diagnostic et de recherche en médecine moléculaire (Cdrmm) a comparé l'ADN des thiantacounes, Bara Sow et Ababacar Diagne. Ces scellés constituent les charges les plus sérieuses contre les thiantacounes, accusés d'avoir assassiné Bara Sow et Ababacar Diagne, le 22 avril 2012 à Médinatoul Salam.

L'objectif de ces analyses était de déterminer si la voiture de Cheikh Béthio aurait pu conduire les cadavres vers le lieu où ils ont été ensevelis. Ou bien si c'est la charrette qui aurait pu servir à ce dessein sinistre. "Le sang prélevé sur la charrette appartient à Bara Sow. On a détecté la présence de sang sur les taches prélevées de la charrette. Pas de détection de sang sur les autres indices", lit-on dans le rapport du Dr Cheikh Tidiane Sy. Ces conclusions signifient que seule la charrette portait des traces de sang humain. Et que le sang relevé sur la voiture de l'accusé n'était pas du sang humain. 
La plupart des prélèvements effectués dans le véhicule de Cheikh Bethio Thioune désignent du sang animal, ce qui n'a rien d'étonnant puisque le guide religieux est aussi un grand éleveur. "Le sang retrouvé sur la L200 provient de carcasses de moutons. Elles ont été offertes au marabout par un de ses talibés et convoyées à Médinatoul Salam à bord de la voiture que je conduisais". C'est d'ailleurs sur la base de ce témoignage de Mamadou Ann dit "Pape", chauffeur du principal mis en cause, que la justice a ordonné la restitution de la voiture du guide religieux saisie par les éléments de la Gendarmerie de Mbour...
Vendredi 26 Avril 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :