Diamniadio / MAER : « La transformation structurelle de l’économie de notre pays passe par la modernisation de notre agriculture ». (Moussa Baldé)


Élaboré avec l’appui de la Banque Africaine de Développement, PROVALE-CV est le premier projet du Programme national de développement de la petite irrigation locale (PNDIL) au Sénégal.
Selon le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement Rural, le Pr. Moussa Baldé, « la transformation structurelle  de l’économie de notre pays passe à n’en pas douter par la transformation et la modernisation de notre agriculture. C’est un pilier du PSE dans son axe 1. C’est à dire la transformation structurelle de l’économie et croissance.  »
Il intervient dans trois zones agro-écologiques du pays : Les Niayes, le bassin arachidier et la Casamance, et concerne huit (08) régions administratives : Kaolack, Fatick, Kaffrine, Diourbel, Thiès, Ziguinchor, Sédhiou et Kolda.
« Malgré les efforts de l’Etat, des défis importants restent à relever. Il s’agit de la maitrise de l’eau et de la lutte contre la salinisation des terres », a affirmé le ministre de l’agriculture. La réalisation du projet sur une durée de 5 ans, prévoit d’augmenter durablement les productions agricoles, les emplois et les revenus en milieu rural, à travers la mobilisation des eaux de surface et des eaux souterraines. Il est ainsi prévu l’aménagement de 12.730 hectares (ha), dont 7.950 ha de vallées et bas-fonds, 3.980 ha de terres récupérées et 800 ha de maraîchage sur forages, de pistes de production, magasins de stockage et infrastructures pastorales. « Ce projet va mettre l’accent sur des axes innovants comme la promotion de l’entrepreneuriat privé, le développement des chaînes de valeur, le renforcement des mesures d’adaptation au changement climatique », a-t-il ajouté lors de la cérémonie de lancement du projet ce 28 janvier dans les locaux du MAER.
Le portefeuille actif de la Banque au Sénégal comprend 28 opérations, avec un engagement d’environ 1,3 milliard d’euros. Tandis que celui du secteur agricole comprend six projets nationaux (pour un montant total de 121millions d’euros soit plus de 80 milliards de Franc Cfa ). Un projet multinational (27 millions d’euros) et un projet financé sur le guichet secteur privé.  
Mardi 28 Janvier 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :