Détracteurs ou fans complexés d'Idrissa Seck...


Détracteurs ou fans complexés d'Idrissa Seck...
Qu’on l’aime ou pas, on est d’accord qu’il maîtrise parfaitement le Saint Coran.
Qu’on l’admire ou pas, on est d’accord qu’il manie parfaitement la langue de Molière.
Qu’on le veuille ou pas, on sait qu’il est un homme d’Etat.
Qu’on le reconnaisse ou pas, on accepte qu’il a une forte personnalité.
Quand il parle, tout le monde lui prête attention, marque un temps d’arrêt et l’écoute. 
Physiquement, il n’est pas charmant mais il séduit par son verbe et son charisme.
Même s’il raconte des bobards, il intéresse.
Il suffit qu’il place un petit mot et c’est la débandade chez ses détracteurs.
En réalité ce ne sont pas des détracteurs mais des fans complexés. Ils l’envient parce qu’il est un intellectuel sorti de l’école française et  qui maîtrise le Coran et la Souna autant que les arabisants. Ce sont des fans complexés et envieux. Tout politicien aimerait réunir ses  qualités oratoires et sa clairvoyance des Livres Saints. Il ne se perd jamais dans ses citations. Il domine ses références. Il place toujours le bon mot ou la bonne expression au moment opportun.
Depuis le régime de A. WADE, on ne cesse de l’importuner, de le contrarier et de le ridiculiser, mais peine perdue. 
“Jusqu’à l’extinction du soleil, il y aura toujours des gens le défendront.”
Concernant ses ambitions présidentielles, tout homme épris de démocratie doit les lui concéder. On ne crée pas un parti politique pour se ranger toujours derrière celui qui a le pouvoir. C’est honteux ! Abdoulaye WADE a fait vingt six ans de traversée du désert avant d’atteindre l’oasis.
Concernant son mouridisme, nous disons que nul sur terre ne peut tromper Kadimou Rassoul. S’il n’était pas sincère, il ne serait pas toujours vivant, sain et sauf.
Au demeurant, un fervent mouride même si on le trompe au nom de Ahmadou Bamba, il est preneur.
Les critiques et les complots malveillants en son endroit ne font que renforcer la sympathie des gens qui savent distinguer la bonne graine de l’ivraie.
Cher Idy, tenez le cap !

Samba Diama TOP, professeur.
Lundi 28 Mai 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :