Délibéré Affaire des deux talibés de "Mistahoul Mouna" de Ndiagne : Un important dispositif sécuritaire déployé aux 4 coins et à l'intérieur du tribunal de grande instance de Louga.



Pour calmer les ardeurs des populations acquises à la cause du maître coranique, Serigne Khadim Guèye et ses cinq présumés complices, la Police a sorti les gros moyens pour le délibéré de l’affaire qui  est attendu dans la matinée de ce 4 décembre 2019. En effet, lors du procès de ces derniers tenu le mercredi 27 novembre, des populations, des maîtres coraniques venus de Touba, Kébémer, Diourbel, Mbacké avaient pris d'assaut le Tribunal de grande instance de Louga en guise de soutien à leurs parents , frères  et camarades qu'ils jugent être victime des réseaux sociaux et d'une fausse médiatisation dans la presse. 
Sous le coup de la colère, des vitres du tribunal de Louga avaient été  cassées. Ainsi, pour éviter que pareille situation ne se reproduise les forces de sécurité n'ont pas hésité à utiliser les gros moyens. Des barrières ont été installées à 30 mètres des quatre voies d'accès qui mènent à la porte d'accès du tribunal de Louga.  
Pour rappel, le "Serigne daara" Serigne Khadim Guèye dit Cheikh et cinq de ses présumés complices (les quatre parents des deux talibés mis en cause et du forgeron qui contruisait les menottes artisanales) avaient été envoyé en prison pour mauvais traitements à des personnes en danger et sur des mineurs. Ils ont été jugés le mardi 25 novembre au tribunal de grand instance de Louga. Le substitut du procureur avait requis deux ans dont deux mois ferme pour les présumés coupables. 
En ce moment, les souteneurs de Cheikhouna Guèye commencent à rallier le tribunal de Louga sous l’œil vigilant des forces de l’ordre qui ne comptent pas se laisser faire...
Mercredi 4 Décembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :