Covid-19 : Le fort plaidoyer du Dr Babacar Guèye, Directeur de la maladie, à l’endroit des populations.


Même au stade actuel de la maladie à coronavirus où la barre des 500 morts a été franchie, des populations continuent de s’ériger en bouclier pour éviter des transferts de cas dans les Centres de traitement épidémiologique (Cte). Cette situation est de nature à saper le moral des personnels de santé engagés dans cette lutte contre la maladie. 
 
‘’Il peut arriver qu’on fasse l’évaluation initiale et que le patient ne soit pas éligible. C’est-à-dire qu’on se rend compte que ce patient-là a un âge supérieur à 60, 70 ans par exemple, qu’il présente des comorbidités, un diabète, une hypertension artérielle. Mais, des fois ce patient-là refuse d’être admis au niveau des Cte. On voudrait insister, à ce niveau (…) pour demander aux communautés, aux populations de laisser la latitude aux équipes de transférer ces malades-là au niveau des Cte. Et cela, ‘’une fois l’évaluation faite et que les équipes disent que le patient ne peut pas être pris en charge à domicile du fait de comorbidités ou d’autres facteurs de vulnérabilité’’.


Un fort plaidoyer fait par le Directeur de la maladie du fait des résistances récurrentes rencontrées par les équipes sur le terrain. ‘’Il nous est régulièrement rapporté certains cas de refus. À ce niveau, je voudrais finir par vraiment rappeler à nos concitoyens que, effectivement la Covid-19 est encore là. Elle est encore bien là ! Et c'est une maladie qui tue. C'est une maladie qui tue ! C’est vrai qu’il tue majoritairement des personnes âgées. Mais, je relève ici que nous avons eu à noter des décès de sujets jeunes âgés de 40 ans, de 35 ans et de 32 ans. Donc il est important aujourd'hui qu’on se mobilise tous ensemble’’, plaide le Dr Babacar Guèye, vaccinologue. 
 
Ce dernier a profité ce dimanche 17 janvier 2021 d’une communication faite sur la prise en charge à domicile de la Covid-19 pour appeler les populations à plus de vigilance et de responsabilité. ‘’C’est maintenant qu’il faudrait avoir beaucoup plus de prise de conscience dans le sens de la responsabilité, dans le sens de la discipline, au plan individuel et collectif. Pour qu’on puisse tous bouter cette pandémie ou ce fléau hors de notre pays’’.
Dimanche 17 Janvier 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :