Constitution et dépôts des dossiers de candidature, critères des candidats et choix du mandataire : Coalitions et partis politiques à l’école de la DGE.


Le processus électoral a, pendant longtemps, fait l’objet d’interprétations et de discussions entre les acteurs politiques. Les dernières élections locales ont été marquées par des couacs dénoncés par une bonne partie de l’opposition, notamment dans le cadre de la constitution des listes, de certains rejets entre autres. Le défi qui est à relever est maintenant de tout faire pour que les acteurs ne provoquent plus certaines incohérences ou manquements dans le cadre des dépôts des listes. Nous nous acheminons vers des perspectives électorales pour choisir les futurs représentants de la deuxième institution. Dans ce sillage, la direction générale des élections entend lever l’équivoque en outillant les acteurs pour parer à ces difficultés qui affectent le processus électoral et souvent au manque de transparence.
 
Ainsi, ce département du ministère de l’intérieur a organisé ce jeudi un atelier de formation et de partage sur la constitution et le dépôt des dossiers de candidature. Plusieurs partis politiques ont pris par à cette rencontre durant laquelle la préparation des élections législatives va être discutée. Aussi, les critères d’éligibilité, les modalités de participation aux élections ainsi que le profil des mandataires et le rôle qu’ils auront à mener pour leur parti ou coalition, ont été aussi soulevés par le représentant de la direction générale des élections qui s’occupait de la formation et de la capacitation
 
À terme, les partis politiques et coalitions de partis en perspective des élections législatives prochaines auront à s’outiller pour éviter ce qui s’est déjà passé durant les précédentes élections et bien engager les législatives dans le respect des dispositions du code électoral.
Jeudi 28 Avril 2022




Dans la même rubrique :